Ukraine: le saint évêque Joseph Bilczewski

Promu par ses étudiants

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 451 clics

Le martyrologe romain fait mamoire, le 20 mars, entre autres, du saint évêque Joseph Bilczewski (1860-1923).

Il a été béatifié en Ukraine par Jean-Paul II le 27 juin 2001 et canonisé par Benoît XVI le 23 octobre 2005, en la Journée mondiale des Missions, et au terme du synode sur l'Eucharistie.

Artisan de réconciliation entre Polonais, Ukrainiens, Russes et Autrichiens, il était en effet appelé "l’apôtre de l’Eucharistie".

Joseph Bilczewski est né à Wilamowice, alors dans le diocèse de Cracovie. Il fréquenta le lycée de Wadowice, avant de se préparer au sacerdoce. Et il fut ordonné prêtre à Cracovie en 1880.

Mais sa première mission fut d'étudier, à Vienne d'abord, puis à Rome et à Paris. En 1890, il était reçu à l'université Jagellon de Cracovie. Un an plus tard, il enseignait la théologie dogmatique à l'université “Jean Casimir” de Lviv, aujourd'hui en Ukraine: il devait devenir doyen puis recteur de l'université.

Aimé de ses étudiants, il était estimé de ses collègues et ses concitoyens qui appréciaient son intelligence et ses qualités de cœur. C'est ainsi qu'il firent demander à l'empereur d'Autriche, François-Joseph, de présenter Mgr Joseph Bilczewski au pape, en tant que candidat au siège vacant de Lviv. Léon XIII accueillit volontiers cette requête et il le nomma archevêque latin de la métropole.

Il assuma cette charge pendant vingt-trois ans, au milieu des ravages de la première guerre mondiale et de la guerre de 1920. Epuisé, il s'endormit en Dieu le 20 mars 1923, après avoir demandé à reposer au cimetière de Janów, le cimetière des pauvres.

Benoît XVI a pu dire de lui: "La sainteté de Joseph Bilczewski peut être décrite en trois mots : prière, travail, abnégation."