Ukrainiens et victimes du communisme stalinien

Béatifiés par Jean-Paul II chez eux

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 492 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire des bienheureux Séverin Baranyk et Joachim Senkivskyj, prêtres catholiques orientaux d'Ukraine et martyrs, victime du terrorisme stalinien (+ 1941).

Severijan (Séverin) Baranyk (1889-1941) est un prêtre ukrainien de rite gréco-catholique, et religieux profès de l’Ordre basilien de Saint-Josaphat.

Son compagnon et frère dans le martyre, le P. Jakym (Joachim) Senkivskyj (1896-1941) appartenait à la même communauté monastique.

Ils ont été béatifiés en Ukraine, à l’hippodrome de Lviv, par Jean-Paul II, le 27 juin 2001, au cours d’une messe en rite byzantino-ukrainien et parmi les vingt-quatre compagnons de Mycola Carneckyj.

C’était la première fois, dans l’histoire des béatifications, que les circonsatances permettaient que la cause d’Ukrainiens “uniates” soit promue d’un bout à l’autre par des uniates eux-mêmes.

Séverin Baranyk et Joachim Senkivskyj ont gagné la couronne du martyre au temps de la persécution communiste, particulièrement violente contre les catholiques de rite oriental.

Staline avait en effet décidé de la disparition de l’Eglise catholique de rite byzantino-ukrainien, fidèle à Rome, en contraignant les fidèles à se rattacher à l’Eglise orthodoxe et en confiscant les églises.