Un appel au dialogue patient et sincère

Discours de Benoît XVI à l'aéroport de La Havane

| 926 clics

Anita Bourdin

ROME, mercredi 28 mars 2012 (ZENIT.org) – Benoît XVI appelle les Cubains et le monde à un « dialogue patient et sincère ».

Au cours de la cérémonie d’adieu, à l’aéroport de La Havane, à l’abri de la pluie torrentielle, le pape a en effet laissé aux Cubains et au monde cet appel au « dialogue patient et sincère, dans la compréhension réciproque et dans une loyale volonté d’écoute, qui accepte des objectifs porteurs de nouvelles espérances » (cf. « Documents », pour le texte intégral).

« L’heure présente exige d’une manière pressante que, dans la cohabitation humaine, nationale et internationale, soient éradiquées des positions inamovibles et les points de vue unilatéraux qui tendent à rendre plus ardue l’entente, et inefficace l’effort de collaboration », a déclaré Benoît XVI au terme de son séjour à Cuba (26-28 mars).

Le pape a également invité les Cubains à redécouvrir leur foi : « Cuba, fais revivre en toi la foi de tes ancêtres, tire d’elle la force pour édifier un avenir meilleur, aie confiance dans les promesses du Seigneur et ouvre ton cœur à son Évangile pour renouveler authentiquement ta vie personnelle et sociale ! »

« Je suis venu ici comme témoin de Jésus-Christ », a souligné le pape, « pèlerin de la charité ».

Il a confié Cuba à l’intercession maternelle de la Vierge Marie, honorée comme sainte patronne de l’île sous le vocable de la Vierge de la Charité de El Cobre.

Le pape et le président Raul Castro ont eu ensuite un nouvel entretien, de quelques minutes: le président a rencontré le pape cinq fois. Il l'a accueilli à l'aéroport de San Cristobal, il a assité à la messe du 26 mars, puis il a reçu le pape au palais de La Havane le 27 mars, et il a assisté à la messe du 28 mars, au terme de laquelle il est allé saluer le pape.

Après cet entretien, le président a accompagné le pape, malgré la pluie, jusqu'au pied de l'escalier du Boeing 777 "Sestriere" de l'Alitalia qui avait conduit le pape au Mexique puis à Cuba et l'a reconduit à Rome: il était 17 h 26 (0 h 26, heure de Rome) lorsque le pape s'est retourné, pour saluer une nouvelle fois avant d'entrer en cabine.