Un arbre à Saint-Paul-Hors-les-Murs pour le « Jardin de Luther »

500 ans après la Réforme luthérienne

| 1705 clics

ROME, Vendredi 21 janvier 2011 (ZENIT.org) - Un arbre sera planté et béni à la basilique Saint-Paul-Hors-les-Murs, à Rome, comme moment central d'une rencontre organisée en jumelage avec le projet œcuménique du « Jardin de Luther » à Wittenberg, en Allemagne.

L'événement aura lieu à partir de 16h00 dimanche prochain, 23 janvier, en présence du président du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens, le cardinal Kurt Koch.

L'initiative s'insère dans le cadre de la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens et de la visite d'une délégation des responsables de l'Eglise unie évangélique-luthérienne d'Allemagne, conduite par l'évêque Johannes Friedrich (Munich).

L'Eglise unie évangélique-luthérienne d'Allemagne, née de la Réforme de Luther au XVIème siècle, rassemble tous les fidèles luthériens d'Allemagne, soit près de 18 millions de personnes. Celle-ci joue un rôle fondamental au sein de la Fédération luthérienne mondiale, dont elle est membre.

Parmi les 19 représentants protestants figurent le responsable des relations avec les catholiques, l'évêque Friedrich Weber (Braunschweig) et l'ancien premier ministre bavarois, Günter Beckstein.

Profitant du 500ème anniversaire de la visite de Luther à Rome, les responsables luthériens souhaitent s'entretenir avec le Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens de la situation de l'Église aujourd'hui, de l'état actuel des relations œcuméniques et des possibilités d'un approfondissement de la communion existante.

C'est en présence de l'archiprêtre de la basilique Saint-Paul-Hors-les-Murs, le cardinal Francesco Monterisi, et du père abbé de l'abbaye bénédictine de Saint-Paul, Edmund Power O.S.B., ainsi que de nombreux invités œcuméniques, que le cardinal Koch, plantera et bénira un olivier, signe du développement croissant de la communion œcuménique entre catholiques et luthériens.

La rencontre se terminera, à 17h00, par la célébration de vêpres œcuméniques avec les moines bénédictins.

Dans la matinée du lundi 24 janvier, la délégation évangélique-luthérienne sera reçue en audience privée par le pape, tandis que l'après midi sera consacré a des discussions sur l'état actuel des relations œcuméniques, au siège du Conseil pontifical pour la promotion de l'unité des chrétiens.

Dans un communiqué, le Conseil pontifical affirme : « Les résultats considérables de ces dernières décennies constituent aujourd'hui une base solide de communion entre luthériens et catholiques. La rencontre de Saint-Paul montre encore une fois que le dialogue entre les deux communautés est devenu une réalité de vie et que l'engagement œcuménique de l'Eglise catholique, souligné par Jean-Paul II dans l'encyclique Ut unum sint, est irrévocable et irréversible ».