"Un être humain n’est ni un médicament, ni un cobaye", par le Dr Mirabel

Protestation de l’Alliance pour les Droits de la Vie

| 1431 clics

CITE DU VATICAN, Mardi 16 Décembre 2003 (http://www.zenit.org/) – Après l’adoption, en seconde lecture, du projet de loi de bioéthique par l'Assemblée Nationale français, l’Alliance pour les Droits de la Vie proteste, dans le communiqué ci-dessous: "Un être humain n’est ni un médicament, ni un cobaye".



Réagissant à l’intention du gouvernement d’autoriser l’expérimentation sur les embryons surnuméraires, et l’extension du diagnostic pré-implantatoire (DPI) pour permettre de concevoir et sélectionner des "bébés médicaments", le docteur Xavier Mirabel, président de l’Alliance pour les Droits de la Vie déclare :

"Un être humain n’est ni un médicament, ni un cobaye. Avancer un mobile "thérapeutique" pour légitimer l’utilisation des embryons congelés ou la sélection des embryons conçus n’est digne ni de la science, ni de la médecine. En ouvrant la porte à une telle régression, par la logique de l’exception, comment ne pas voir que les dérives dont on prétend nous protéger risquent bien de devenir inéluctables, à commencer par celle du clonage ? Par ailleurs, de nombreux couples souffrent aujourd’hui de se voir mis en demeure de décider du sort de leurs embryons "surnuméraires" que les laboratoires détiennent. La pression en faveur de leur abandon à la recherche ne fera qu’accroître la souffrance de ces parents.
N’oublions pas que chacun d’entre nous a d’abord été un embryon, qu’il a bénéficié à ce titre d’une protection contre toute instrumentalisation. Pourquoi les générations futures devraient-elles se voir dénier la qualité d’être humain au stade embryonnaire ?
Non seulement, il existe bien d’autres moyens de recherche qui respectent la dignité humaine, mais encore, si ces moyens n’existaient pas, cela ne rendrait pas pour autant légitime de ramener l’embryon humain au rang d’objet.
L’Alliance pour les Droits de la Vie demande au gouvernement de renoncer, à créer, fut-ce à titre exceptionnel une nouvelle catégorie d’êtres humains, exploitables par le reste de l’humanité et de soutenir la recherche prometteuse sur les cellules souches adultes."