Un « Forum de l’amour » organisé à Paris le 27 janvier pour les jeunes

Par « Génération Jean-Paul II », sur le thème : « Aimez-vous »

| 1228 clics

ROME, Lundi 22 janvier 2007 (ZENIT.org) – La troisième édition du Forum de l’Amour, organisé par des jeunes pour les jeunes pour réfléchir au vrai sens de l’amour, aura lieu le 27 janvier à la Basilique Sainte-Clothilde à Paris.



Ce forum est une activité du groupe « Génération Jean-Paul II », né à Paris en l’an 2000, dans l’objectif de « diffuser et se rassembler autour de l’enseignement de Jean-Paul II ».

Charlotte Arnaud, co-fondatrice de Génération Jean-Paul II a accepté de répondre aux questions de Zenit sur cette nouvelle édition du Forum de l’amour qui a cette année pour thème « Aimez-vous ».

Zenit : Après les thèmes de vos deux premiers rassemblements « Que veux-tu faire de ta vie » et « Aimer à cœur et à corps », comment est née l’idée du thème de cette année « Aimez-vous » ?

Charlotte Arnaud : C’est en discutant avec notre groupe de jeunes, et à partir des réflexions, des questionnements que nous avions entendus, notamment lors du premier forum sur le sens de notre vie et notre vocation, qu’est née l’idée de ce thème. Après le succès du premier forum, qui a réuni 800 personnes, et après celui de l’année dernière où l’on avait choisi un autre thème que Jean Paul II a éclairé, qui entre dans le domaine de la sexualité, et qui a rassemblé plus de 1000 personnes, nous avons décidé de continuer.

En faisant le point des premiers rassemblements nous nous sommes rendus compte que beaucoup de personnes avaient du mal à s’engager car, la première chose pour s’engager et aimer les autres, c’est s’aimer soi-même et bien s’aimer. Nous avons donc décidé d’orienter cette année la réflexion sur « s’aimer soi-même » mais pas de manière égoïste. Car aujourd’hui, beaucoup de choses dans la société font que notre amour de nous-mêmes est quelque peu dévié : les images de mode… et puis « on s’aime trop ; on ne s’aime pas ; on ne s’aime pas assez. » Il faut donc trouver le juste amour de soi qui nous ouvre aussi aux autres. Le fait de se connaître, de s’aimer soi-même, de connaître ses propres talents et ses propres faiblesses, nous permet d’avancer dans la vie avec plus de confiance et cela à tous les niveaux, aussi bien personnel que professionnel.

Zenit : Comment pensez-vous concentrer tout cela en une seule journée ?

Charlotte Arnaud : Ce n’est pas facile…. Cette année, nous avons prévu deux grandes conférences plénières : une par Yves Boulvin, qui est psychologue et qui nous dira comment « oser s’aimer » et l’autre, plus tard dans l’après-midi, par le Père Pascal Ide sur « plus s’aimer pour semer ». Nous avons par ailleurs toujours souhaité donner une dimension spirituelle au Forum, et permettre que le Christ puisse aussi parler aux jeunes qui seront là. Il y aura donc une messe entre les deux conférences et une messe le soir, ainsi que la récitation du chapelet et une veillée de prière en fin de soirée. Puis, pour répondre à des questions plus particulières, nous proposons aux jeunes deux temps de carrefours, un après le déjeuner, l’autre vers 18h15, durant lesquels seront abordés cinq ou six thèmes autour d’un animateur.

Zenit : Comment ce Forum s’insère-t-il dans le reste des activités de Génération Jean-Paul II ?

Charlotte Arnaud : En réalité, Génération Jean-Paul II est née suite à une invitation de Jean Paul II aux jeunes, lors des Journées mondiales de la Jeunesse à Rome (Tor Vergata). Il nous avait fait trois demandes spécifiques : mettre l’Eucharistie au centre de notre vie, puisque le Christ est celui qui nous connaît le mieux et qui pourra le mieux répondre à nos attentes ; prier et nous engager dans des vocations chrétiennes, vocations aussi bien consacrées, religieuses que dans le mariage chrétien ; et vivre l’unité de l’Eglise, comme on peut la vivre aux JMJ.

Les activités de GJPII tournent donc autour de ces trois piliers. C’est la raison pour laquelle, durant ce forum, nous donnons la possibilité aux jeunes de se rendre dans la chapelle du Saint-Sacrement qui se trouve au fond de l’église. Pour souligner l’importance de l’unité dans l’Eglise et montré le visage varié de l’Eglise, nous avons par ailleurs toujours choisi d’inviter différents mouvements, congrégations, associations présents dans les diocèses. Comme autre activité, nous avons commencé à organiser des veillées de prière itinérantes dans Paris, un peu comme à la suite du Jubilé dans les hauts lieux spirituels de la ville ; nous avons par ailleurs un temps d’adoration animé et une messe tous les premiers vendredis du mois. Il y a deux ans, nous avons lancé une autre activité : organiser un dimanche par mois, une conférence sur l’une des encycliques de Jean Paul II ou des questions plus apologétiques pour aider les jeunes comprendre ces encycliques et ensuite en discuter dans leur entourage.

Zenit : Depuis le décès de Jean-Paul II, comment voyez-vous évoluer votre Groupe GJPII ?

Charlotte Arnaud : Nous sommes toujours derrière Jean-Paul II pour tout ce qu’il a apporté, mais nous suivons aussi Benoît XVI dans tous ses enseignements. Nous garderons ses enseignements comme nous avons gardé les enseignements de Jean-Paul II.

Pour plus de renseignements sur les carrefours et conférences et sur les modalités de participation, cf. www.forumdelamour.com.