Un million de jeunes à Cracovie avec le pape

Benoît XVI affirme qu’avec le Christ ils peuvent réaliser leurs rêves

| 437 clics

ROME, Dimanche 28 mai 2006 (ZENIT.org) – Benoît XVI a invité les jeunes polonais à ne pas avoir peur de tout miser sur le Christ qui est le roc sur lequel ils pourront construire leur vie pour réaliser leurs rêves.



Un million de jeunes ont répondu à l’invitation du pape Benoît XVI samedi après-midi dans le parc de Blonie.

Dans un climat qui rappelait celui des Journées mondiales de la Jeunesse, Benoît XVI a invité les jeunes à construire leur vie sur le « roc » par excellence, Jésus-Christ.

« Chers jeunes amis, la peur de l’échec peut parfois entraver jusqu’aux rêves les plus beaux. Elle peut paralyser la volonté et rendre incapable de croire qu’il puisse exister une maison construite sur le roc », a-t-il déclaré.

« Avec Jésus, dites à cette peur : ‘Une maison construite sur le roc ne peut tomber ! », a exhorté Benoît XVI.

« N’ayez pas peur de miser sur le Christ ! » a-t-il insisté. « Allumez en vous le désir de construire votre vie avec Lui et pour Lui ! Car celui qui mise tout sur l’amour crucifié du Verbe incarné ne peut perdre ».

Et pourtant, a reconnu le pape, de même qu’il y a deux mille ans, le Christ continue d’être rejeté.

« Jésus est souvent ignoré, ridiculisé, proclamé roi du passé mais non d’aujourd’hui et encore moins de demain » a-t-il constaté.

« Si lors de la construction de la maison de votre vie, vous rencontrez ceux qui méprisent les fondements sur lesquels vous êtes en train de construire, ne vous découragez pas ! Une foi solide doit traverser des épreuves. Une foi vivante doit toujours grandir », a-t-il affirmé.

« Notre foi en Jésus Christ, pour rester ce qu’elle est, doit souvent être confrontée au manque de foi des autres », a ajouté le pape.

« Ne vous laissez pas tromper par ceux qui veulent opposer le Christ à l’Eglise » a mis en garde Benoît XVI.

Rappelant que le Christ avait appelé Pierre le « roc » sur lequel l’Eglise serait construite, Benoît XVI a affirmé, en évoquant Jean-Paul II, successeur du pêcheur de Galilée comme évêque de Rome : « Vous avez bien connu le Pierre de notre époque ».

« Par conséquent n’oubliez pas que ni le Pierre qui observe notre rencontre de la fenêtre de Dieu le Père, ni le Pierre qui est à présent devant vous, ni aucun des Pierre qui viendront après moi, ne sera jamais contre vous, ni contre la construction sur le roc, d’une maison qui dure ».

« Bien au contraire, il engagera son cœur et ses deux mains pour vous aider à construire la vie sur le Christ et avec le Christ » a-t-il conclu, déclenchant un tonnerre d’applaudissements, et ne cachant pas sa joie, lui non plus.

Après la rencontre avec les jeunes, Benoît XVI a regagné l’archevêché. Dans la soirée, comme il l’avait fait la veille, et renouant avec une tradition de Jean-Paul II, il est apparu au balcon pour saluer les jeunes réunis autour de l’édifice qui fut pendant des années la maison du cardinal Karol Wojtyla.