Un pape défenseur des icônes et des reliques de martyrs

A l'école de saint Benoît de Nursie

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 909 clics

Le martyrologe romain fait aujourd’hui mémoire du pape Pascal Ier (†824), défenseur des icônes.

Abbé du monastère bénédictin de Saint-Etienne, près du Vatican, il devint évêque de Rome en 817. Son pontificat a été en particulier marqué par sa défense des Grecs, réfugiés à Rome, contre les empereurs iconoclastes. Les Orthodoxes le fêtent le 14 mai.

L'Eglise lui doit également d'avoir pris soin de mettre en sécurité les reliques des martyrs: dès 817, il fit déplacer les milliers de dépouilles hors des catacombes.

La sépulture de sainte Cécile fut retrouvé après une vision du pape dans laquelle la jeune martyre lui indiquait où elle se trouvait. Il fit enchâsser ses reliques et bâtir une basilique dédiée à elle au Transtévère.

Il fit aussi bâtir, près de Sainte-Marie-Majeure, ce petit bijou qu’est l'église Sainte-Praxède, titre ancien remplacé par une construction de son époque, où l'on peut admirer les mosaïques de la chapelle Saint-Zénon.

Sur l’arcade, on distingue le portrait d'une sainte femme, Theodora, encore vivante à l'époque - d’où sa représentation avec un nimbe carré -, et appelée d’un titre inhabituel, « episcopa »: c'est un hommage à la mère du pape.