Un phare de solidarité et de tendresse, pour le monde entier!

Lampédouse ou le courage d'accueillir

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 639 clics

L'île de Lampédouse, île de l'espérance ou de la mort, est aujourd'hui un phare de solidarité, d'accueil, d'amour, de tendresse, pour le monde entier, déclare le pape François. Elle a le courage d'accueillir qui vient chercher sur ses côtes une vie meilleure.

A la fin de la messe à Lampédouse, le pape François a tenu à renouveler ses remerciements aux habitants, en improvisant quelques mots. Le débarquement de milliers de réfugiés a parfois mis en danger l'équilibre de l'île - 50 000 en 2011, avec les "printemps arabes", pour 6 000 habitants, 7 800 depuis le début de l'année 2013 -, et le pape leur a rendu cet hommage appuyé, ainsi qu'au curé de Lampédouse, don Stefano Nastasi, qui avait écrit au pape de venir sur l'île.

La tendresse à l'oeuvre

"Avant de vous donner la bénédiction, je veux vous remercier une fois encore, vous les lampédousiens, pour votre exemple d'amour, pour votre exemple de charité, pour votre exemple d'accueil, que vous donnez, que vous avez donné, que vous donnez encore. L'archevêque a dit que Lampédouse est un phare. Que cet exemple soit un phare pour le monde entier, pour qu'on ait le courage d'accueillir ceux qui cherchent une vie meilleure. Merci de votre témoignage. Et je veux aussi vous remercier de votre tendresse que j'ai perçue dans la personne de don Stefano. Sur le bateau, il m'a raconté ce qu'ils font, lui et son vicaire. Merci à vous, et merci à vous don Stefano", a déclaré le pape, après avoir fait signe aux deux enfants de choeur qu'il ne voulait que le micro et pas le missel.

Pour sa part, l'archevêque d'Agrigente, dont Lampédouse et sa voisine Linose dépendent, Mgr Francesco Montenegro, a fait le voyage en mer avec le pape. Au terme de la messe, il a souhaité la bienvenue au pape.

"Nous sentons, a-t-il dit, qu'à travers votre personne le Seigneur a visité notre peuple". Il a évoqué le débarquement de clandestins immigrés, dont beaucoup sont morts dans ces traversées de l'espérance. 

Il a souligné que la visite du pape invite à une "lecture plus profonde de ces phénomènes", biblique: ils rappellent l'Exode, la libération de l'esclavage, la traversée de la Mer, l'espoir de la Terre promise.

Lampédouse signifie à la fois écueil et phare: écueil où abordent des immigrés "pour réaliser une vie meilleure" qui devient tragiquement pour beaucoup un "tombeau". Mais phare aussi - et c'est cette expression que le pape a reprise ensuite - pour "l'Italie et l'Europe: "il y a des exigences de justice et de dignité qui ne peuvent être supprimées".

Il a souhaité "qu'on ne pense plus en termes d'urgence ou d'accueil" mais qu'on cherche à "promouvoir des politiques adéquates de justice et de respect de toute vie humaine": un propos interrompu par les applaudissements spontanés de la foule.

Quand le clandestin embrasse celui qui le sauve

Une photo: l'archevêque a saisi ce moment où le clandestin, "désespéré", arrivant d'Afrique et sauvé du naufrage, se jette dans les bras de celui qui le secourt. C'est a-t-il dit en en appelant à la solidarité internationale, le "signe d'une accolade plus grande qui a du mal à arriver entre un monde qui se dit riche et celui qui pendant des siècles a été appauvri".

Avant d'ajouter: "Dans vos bras, Saint Père, on se sent tous accueillis, ceux qui souffrent et les artisans de paix qui ont faim et soif de justice. Votre présence et les paroles que vous avez prononcées sont un soutien pour nos frères immigrés et pour les communautés de Lampédouse et Linose, qui si souvent ont porté un poids trop lourd en prenant en charge des situations difficiles affrontées avec toujours grande générosité et amour". 

L'archevêque a exprimé cette prière pour le pape: "Merci encore Saint Père: nous avons greffé notre merci sur la grande action de grâce que nous avons vécue. Nous nous engageons à prier pour vous et pour votre ministère au service de l'Eglise universelle. Nous vous confions à la Vierge que l'on vénère ici sous le vocable de "Port du salut". Nous demandons pour vous, Saint-Père, la force de conduire le troupeau du Christ au port sécurisé du salut. Nous vous demandons de nous soutenir encore de votre prière et de votre affection afin que le diocèse d'Agrigente, les communautés de Lampédouse et de Linose, grandissent toujours dans la foi active, dans la fatigue de la charité, et dans la ferme espérance en Christ. Nous vous aimons. Merci".