Un pilier de l'Action catholique, assassinée à 36 ans

Six membres de la même famille arrêtés et éxécutés

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 309 clics

Le martyrologe romain a inscrit au 28 janvier - demain, mardi - la bienheureuse Marie-Louise Montesinos Orduña, vierge et martyre espagnole (1901-1937).

Marie-Louise Montesinos Orduña était une jeune laïque de l’Action catholique espagnole. Elle fut assasinée, non pour des motifs politiques, mais en haine de la foi en Jésus, au cours de la persécution qui sévit sous le couvert de la Guerre civile espagnole.

Née le 3 mars 1901 à Valence, dans une famille fervente, elle fut baptisée deux jours plus tard. En 1907, elle reçut le sacrement de la confirmation, dans l’église Saint-André de Valence: l’onction de l’Esprit Saint la rendait adulte dans la foi.

Elle fut éduquée dans un collège catholique dont l’enseignement lui assura une solide culture générale.

Ses parents avaient besoin de son assitance, elle  se prodiga à leur service, et s’engagea dans l’Action catholique.  Chaque jour, elle participait avec joie à la célébration de la messe, puisant dans l’eucharistie la force dont elle avait besoin au quotidien. Son amour de la Vierge Marie se manifestait à chaque occasion.

Catéchiste active, elle se dévouait aussi au chevet des malades et sa charité se penchait sur les besoins des plus pauvres.

Est-ce son zèle et sa réputation qui attirèrent sur elle la vindicte des insurgés? Elle fut arrêtée le 28 janvier 1937, ainsi que son père, une sœur, deux de ses frères, et une tante. Ils furent assassinés sans autre forme de procès à Picassent, dans les environs de Valence.