Un prêtre « dangereux » aux yeux des nazis

"Aimez le Seigneur!", disait le P. Casimir

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1105 clics

Le martyrologe romain fait aujourd’hui mémoire du bienheureux Casimir Grelewski, prêtre et martyr polonais du nazisme (1907-1942).

Le P. Casimir Grelewski était un prêtre du diocèse de Sandomierz, actuellement Radom, en Pologne. Il était également préfet dans des écoles de la ville.

Puis survint l'invasion de la Pologne par les troupes du IIIe Reich. Son zèle de pasteur le désignait à la vindicte de l'occupant nazi, qui déportait, depuis septembre 1939, les prêtres catholiques polonais, jugés « dangereux » pour le régime, tyrannique et païen.

Le P. Casimir fut ainsi arrêté le 24 janvier 1941, en même temps que son frère, prêtre également, le P. Stefan. Ils furent déportés au camp de concentration de Dachau, où Hitler avait d'abord déporté les prêtres catholiques allemands. Ils subissaient les mesures de rétorsions nazies à chaque intervention de Pie XII contre la politique du Reich.

Un témoin rapporte que le P. Casimir fut un jour frappé violemment par un "kapo". Le P. Casimir se releva, fit le signe de la croix sous les yeux de celui qui venait de le frapper, ajoutant avec calme: "Que Dieu te pardonne". Ces paroles déchaînèrent la violence de l'agresseur qui se rua sur le P. Casimir et le roua de coups en hurlant: "Je t'expédie tout de suite chez ton Dieu, moi!"

Il fut pendu dans le camp, le 9 janvier 1942. Avant de mourir, il put crier à ses bourreaux: "Aimez le Seigneur!"

Le 13 juin 1999, il a été béatifié par Jean-Paul II à Varsovie.