Un saint bénédictin briseur de chaînes

Et invoqué pour la naissance d'un enfant, saint également

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 473 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire de saint Dominique de Silos, abbé bénédictin espagnol de l'An Mille (1000-1073): c’est de lui que le fondateur des frères prêcheurs tient son nom. En effet, sa mère, Aza de Guzman, attribuait à son intercession la naissance de son fils, Dominique de Guzman, qui fonda les dominicains.

Navarrais d’origine, Dominique de Silos se fit bénédictin en Aragon, à San Millan de la Cogolla. Puis il devint abbé à Sainte-Marie de Cañas qu'il fit refleurir. Et après quatre années fructueuses, il s'en revint à San Millan.

Or, le roi Ferdinand Ier de Castille entendit parler de ce prieur exceptionnel. C'est pourquoi il lui confia la réforme de l’abbaye Saint-Sébastien de Silos, non loin de Burgos.

Elle était décadente, et le nouvel abbé sut en faire un centre spirituel fécond, tout particulièrement réputé pour ses manuscrits. Il y remit son âme à Dieu après trente ans de féconde activité et il fut aussitôt vénéré comme un saint.

En Espagne, on l’invoque comme le saint patron des bergers, car dans sa jeunesse, il gardait les troupeaux de son père. Il est aussi aimé pour avoir arraché de nombreux esclaves chrétiens des mains des Maures. C'est pourquoi il est aussi invoqué comme le saint patron des détenus. On le représente souvent avec des chaînes brisées.