Un synode pour la Nouvelle évangélisation sous le signe de la Miséricorde ?

Trois initiatives du congrès de lagiewniki

| 1601 clics

ROME, Jeudi 6 octobre 2011 (ZENIT.org)– Un appel a été adressé à Benoît XVI par les participants du congrès mondial de la Miséricorde qui s’est tenu à Cracovie-Lagiewniki du 1er au 5 octobre, qui s’est achevé sur la fête liturgique de sainte Faustine Kowalska.

Le cardinal Schönborn a annoncé la nouvelle en français grâce à Radio Espérance qui a couvert tout le congrès en direct : dans la perspective du prochain synode de 2012, « les délégués ont proposé au Saint-Père de faire de « l’apostolat de la Miséricorde divine le chemin privilégié de la Nouvelle évangélisation » ».

Auparavant, le cardinal Christoph Schönborn, archevêque de Vienne, qui préside le comité cardinalice des congrès, avait aussi annoncé que le prochain congrès mondial de la Miséricorde aurait lieu en 2014.

Manille et Bogota étaient candidates pour l’organisation de ce congrès mondial : probablement, ce sera à Bogota.

Le cardinal Schönborn a présidé la messe de conclusion du IIe « congrès apostolique mondial de la Miséricorde divine », mercredi matin, à Lagiewniki.

Il a salué le dévouement de tous ceux grâce auxquels ce congrès a pu se réaliser avec succès, et en premier le cardinal Stanislas Dziwisz, archevêque de Cracovie, ancien secrétaire de Karol Wojtyla-Jean-Paul II pendant quelque 40 ans.

Le but des congrès, a insisté le cardinal autrichien, est de « rendre toute l’Eglise plus consciente et plus motivée par le mystère de la Miséricorde divine, dans toute sa mission ».

Toujours au micro de Radio Espérance, le cardinal Schönborn a rappelé sous les applaudissements de l’assemblée, la demande adressée à Benoît XVI d’ouvrir le dossier du « doctorat » de sainte Faustine : « Cela permettrait à tous, a-t-il expliqué, de considérer l’universalité » de son enseignement.

Sur Radio Espérance, plus de 19 pays se sont connectés pour suivre le congrès de Lagiewniki en direct. Cette radio transmet en direct de grands événements de la vie de l’Eglise, comme la retraite sacerdotale à Ars, pendant l’Année sacerdotale, et le premier congrès mondial de la Miséricorde de 2008 au Latran.

En France, les congrès de la Miséricorde sont sous la houlette de l’évêque de Meaux, Mgr Albert-Marie de Monléon. Deux congrès nationaux ont déjà eu lieu à Lyon et à Lisieux.

Anita S. Bourdin