Un « témoignage » des religions sur la paix, « ensemble », explique Enzo Bianchi

Une réflexion sur le syncrétisme

| 383 clics

ROME, Lundi 4 septembre 2006 (ZENIT.org) – Les religions sont appelées à donner un « témoignage » sur la paix, et à le donner « ensemble », explique Enzo Bianchi, qui participe au rassemblement d’Assise.



« Il me semble que Benoît XVI confirme cette ‘prophétie’, et dans un certain sens la relance, la rend éloquente et l’approfondit », a fait observer au micro de Radio Vatican, le prieur de la communauté de Bose, Enzo Bianchi.

« Je crois, dit-il, que l’on ne doit pas douter de cette continuité parce que le dialogue entre les religions est en quelque sorte un engagement de toute l’Eglise catholique ».

Cependant, il souligne qu’il est « très important que Benoît XVI ait précisé que cette rencontre a pour but de « témoigner » que la prière de ces deux jours est une prière « simultanée », et non pas une « prière en commun » où l’on tenterait, de façon « syncrétiste », de « rendre éloquente une vague de religiosité commune ».

« Non, affirme, Enzo Bianchi, chacun appartient à sa propre religion. Nous, chrétiens, nous demeurons convaincus que tout salut passe par Jésus Christ. C’est lui le Prince de la Paix ».

Pourtant, il insiste sur ce « témoignage », en disant : « Mais le témoignage sur la paix, nous devons le donner ensemble en contemplant les uns et les autres qui prient sur les chemins où ils sont placés par la providence et par l’histoire. Nous devons apprendre que la vérité attend à coup sûr tous les hommes et que les différences qui existent aujourd’hui entre les chemins religieux et les chemins culturels ont trouvé cependant un destin, celui d’une convergence au temps que le Seigneur voudra, où la vérité rendra libres tous les hommes ».