Un voyage sous le signe de la paix, de la réconciliation et de la solidarité

Le patriarche Gregorios accueille le card. Sandri

Rome, (Zenit.org) | 878 clics

Le voyage du cardinal Sandri au Liban et en Jordanie (cf. Zenit du 24 mai 2013, http://www.zenit.org/fr/articles/le-card-sandri-au-liban-et-en-jordanie) s'est situé sous le signe de la recherche de la paix, de la réconciliation et de la solidarité dans la région, comme le spouligne ce communiqué du Patriarcat Grec Melkite Catholique d’Antioche et de tout l’Orient d’Alexandrie et de Jérusalem.

Communiqué

Recevant le Cardinal Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises Orientales, Gregorios III : « Cette visite est le signe de la permanence de nos relations et de notre complémentarité avec le Saint-Siège »

Entouré des évêques du Liban et des supérieurs généraux des ordres religieux de l’Eglise grecque-melkite catholique, Sa Béatitude Gregorios III, patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie et de Jérusalem a reçu, ce samedi 25 mai 2013, Son Eminence le Cardinal Leonardo Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises Orientales, accompagné du Nonce apostolique Son Excellence Mgr Gabriele Caccia en la résidence patriarcale de Raboué au nord de Beyrouth.

Les différents entretiens entre S.B. Gregorios III et S.E. le Cardinal Sandri ont porté principalement autour de la situation régionale en générale et des défis à relever pour aboutir une solution pacifique des différents comme sur la condition et l’avenir des Chrétiens d’Orient. Tout particulièrement en Syrie, au Liban et en Palestine.

Pour Gregorios III « la visite de son Eminence le Cardinal Sandri, préfet de la Congrégation pour les Eglises orientales à notre Eglise est le signe de la permanence de nos relations et de notre complémentarité avec le Saint-Siège. » Le patriarche a insisté sur « le rôle particulier du Saint-Siège dans le processus de paix et tout particulièrement en Palestine et en Syrie où le Saint-Siège œuvre à tout ce qui peut mener à  la réconciliation et à la solidarité. »

Le patriarche a réitéré son appel pour que les responsables du Saint-Siège incluent dans leurs déplacements la Syrie dans l’espoir d’y voir un jour régner la paix dans ce pays qui souffre. Comme il a espéré des réunions prochaines entre le Conseil des patriarches catholiques d'Orient (CPCO) et la Congrégation pour les Eglises Orientales pour exposer l’exacte situation des Chrétiens de la région, relancer le processus de paix et le dialogue islamo-chrétien comme l’esprit œcuménique entre toutes les Eglises de la région et l’application des directives de l’exhortation apostolique de l’assemblée spéciale du Synode des Evêques pour le Moyen-Orient.

Un déjeuner a réuni autour de Sa Béatitude Gregorios III et de Son Eminence le Cardinal Sandri l’ensemble des évêques et prélats présents.