Une année de miséricorde, de tendresse et d'espérance

Premier anniversaire du pontificat, par le card. Gracias

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 604 clics

Pour le cardinal Gracias, la première année du pontificat du pape François a été une année de « miséricorde, tendresse et espérance ».

Le cardinal Oswald Gracias, archevêque de Bombay, a célébré une messe d’action de grâce pour marquer le premier anniversaire du début du ministère du pape François, en la cathédrale du Saint-Nom de Bombay, le 19 mars, jour de la saint Joseph.

« Au cours de la première année de son pontificat, le pape François a touché les vies des personnes avec simplicité, en portant la joie de l’Evangile et en montrant miséricorde, tendresse et espérance », a-t-il déclaré.

« Cette année fut une année de grâce pour l’Eglise universelle, pour l’Inde et pour le monde », a ajouté le cardinal : « La continuité dans l’enseignement et dans la tradition est restée intacte, et la joie, l’humble simplicité du pape François attire l’attention du monde ».

Citant le message du pape pour le Carême, le cardinal a rappelé que les chrétiens « sont appelés à regarder les misères des frères, à les toucher, à les prendre en charge et à oeuvrer concrètement pour les soulager ».

Cette invitation touche tout particulièrement l’Eglise indienne, « qui a des obligations sociales et pastorales envers les exclus de l‘Inde, un pays marqué par une pauvreté déshumanisante », a-t-il estimé.

Le cardinal Gracias a également évoqué Benoît XVI, dont c’était la fête ce 19 mars, soulignant « l’immense amour » que le pape émérite nourrit pour l’Eglise. Au nom de tout le peuple indien, il lui a exprimé « tout son amour et ses prières ».

Avec Océane Le Gall pour la traduction