Une des fautes les plus graves, diagnostic de Benoît XVI

Appels de Benoît XVI à l'angélus, 20 janvier 2013

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 2304 clics

Benoît XVI invite à la mobilisation dans la prière pour l’unité de tous les croyants dans le Christ Jésus : la division est une des fautes « les plus graves ».

Le pape invite aussi à la prière pour que « le dialogue «et « la négociation » l’emportent sur la guerre qui fait des victimes parmi les « civils sans défense ».

« L’Eglise est l’épouse du Christ, qui la rend sainte et belle par sa grâce. Cependant, cette épouse, formée d’êtres humains, a toujours besoin de purification. Et l’une des fautes les plus graves qui défigurent le visage de l’Eglise est la [faute] contre son unité visible, en particulier les divisions historiques qui ont séparé les chrétiens et qui n’ont pas encore été complètement surmontées », a déclaré Benoît XVI avant l’angélus, place Saint-Pierre, devant une foule munie de parapluies.

Le pape a mentionné la grande Semaine de prière : « Justement, ces jours-ci, du 18 au 25 janvier, se déroule la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens annuelle, un temps très apprécié des chrétiens et des communautés, qui réveille en tous les désirs de la pleine communion et l’engagement spirituel pour elle ».

Il a aussi rappelé les dizaines de milliers de jeunes rassemblés place Saint-Pierre par la Communauté de Taizé (28 décembre 2012-2 janvier 2013) : « Dans ce sens, la veillée que j’ai célébrée il y a environ un mois, sur cette place, avec des milliers de jeunes de toute l’Europe et avec la communauté œcuménique de Taizé, a été très significative : un moment de grâce où nous avons fait l’expérience de la beauté de former une seule chose dans le Christ ».

« Je vous encourage tous, a dit Benoît XVI, à prier ensemble afin que nous puissions réaliser « ce que le Seigneur exige de nous » (cf. Michée 6, 6-8), comme le dit cette année le thème de la Semaine : un thème proposé par des communautés chrétiennes d’Inde qui invitent à avancer de façon décidée vers l’unité visible de tous les chrétiens et à surmonter, comme des frères en Christ, tout type de discrimination injuste ».

Il a rappelé qu’il clôturera en personne cette semaine à Rome : « Vendredi prochain, au terme de ces journées de prière, je présiderai les Vêpres dans la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs, en présence des représentants des autres Eglises et Communautés ecclésiales ».

Le pape a aussi appelé aux négociations pour la paix : « Chers amis, à la prière pour l’unité des chrétiens, je voudrais ajouter encore une fois celle pour la paix, afin que, dans les différents conflits hélas en acte, cessent les massacres des civils sans défense, que soit mis fin à tout violence, et que l’on trouve le courage du dialogue et de la négociation ».