Une guerre pacifique contre les mines : la deuxième génération de "Digger DTR"

Entretien avec Nathan Kunz

| 1246 clics

CITE DU VATICAN, lundi 22 novembre 2004 (ZENIT.org) – Un groupe de jeunes suisses s’est engagé concrètement dans la lutte contre les mines antipersonnel aux côtés des pays confrontés au gel des terres cultivables à cause des ces "sentinelles éternelles" qui continuent la guerre en temps de paix en tuant et en mutilant les populations civiles.



Ils ont conçu et construit un outil de déminage complètement nouveau. Chrétien engagé, Nathan Kunz, Directeur financier ("Sales & Finance manager") de ce projet "Digger DTR" a bien voulu en dire davantage aux lecteurs de Zenit. On peut découvrir la silhouette robuste du "Digger" sur le site Internet du projet (www.digger.ch).

Zenit - Nathan Kunz, vous êtes Suisse, vous travaillez pour le projet "Digger DTR": une machine innovante, déjà testée sur le terrain, pour débroussailler et déminer à la fois. Comment se présente cette machine porteuse d’espérance, le "Digger D-1"?

Nathan Kunz : C'est un véhicule télécommandé et blindé qui coupe la végétation et fait exploser les mines enfouies dans le sol, pour accélérer et sécuriser le travail des démineurs humanitaires. Cet outil, muni de chaînes qui tournent, frappe le sol, coupe ainsi la végétation et creuse jusqu'à 20 cm dans le sol.

Zenit : Quelles perspectives de développement avez-vous ?

Nathan Kunz : Après le D-1, le premier véhicule que nous ayons développé, nous sommes actuellement en train de développer la deuxième génération de cette machine, le Digger D-2, qui sera fabriqué en série dès le milieu de 2005.

Zenit : Comment cela a-t-il démarré ? Quelles sont vos motivations ?

Nathan Kunz : Monsieur Frédéric Guerne est à l'origine de ce projet lancé en 1998. En tant qu'ingénieur en électronique, il voulait mettre ses compétences au profit de son prochain. Dès son enfance, il s’était intéressé aux explosifs, ce qui a guidé son choix vers le déminage humanitaire. Ma motivation, ainsi que celle de Frédéric Guerne et d'une partie de l'équipe, est que nous pouvons, à travers notre travail, mettre en pratique notre foi chrétienne.

Zenit : Qui fait partie de l'équipe : combien de personnes? Avec quelles compétences ?

Nathan Kunz : L'équipe est composée de 30 membres, pour la plupart bénévoles. Durant 5 ans, la totalité du travail a été fait de manière bénévole, ce qui représente plus de 20.000 heures de travail. Depuis le début de l'année 2004, certaines personnes travaillent de manière salariée : actuellement 4 personnes.
La force de notre équipe réside dans la complémentarité. En effet, les 30 personnes travaillant pour l’organisation proviennent d'horizons professionnels aussi variés que complémentaires, tels qu’ingénieurs en mécanique, électronique et technique automobile, mécaniciens, mécaniciens sur automobiles, électroniciens, informaticiens, serruriers, carrossiers, agriculteurs, bûcherons, chauffeurs poids lourds, secrétaires et traducteurs. Cette complémentarité nous permet une approche aussi bien théorique que pratique des problèmes.

Zenit : Vous êtes soutenus par la ville de Genève et par la Fondation Suisse de Déminage: de quels type de soutien s'agit-il ?

Nathan Kunz : La ville de Genève nous apporte un soutien financier, en finançant le premier véhicule D-2, qui sera utilisé dans une opération au Soudan. La Fondation Suisse de Déminage (FSD) nous soutient par des conseils techniques lors du développement du D-2, et intégrera notre première machine dans son programme au Soudan.

Zenit - Quels sont vos autres besoins ?

Nathan Kunz : Nous avons avant tout des besoins d'ordre financier. Afin de pouvoir financer la mise en production de 10 machines par an, nous devons encore trouver un montant de 550.000 francs suisses (environ 365.000 Euro, ndlr).

Zenit : Vous évoquiez la motivation chrétienne de Frédéric Guerne et d'une partie de l'équipe: en quoi cela vous soutient-il ?

Nathan Kunz : Nous ne sommes pas une organisation chrétienne, nous sommes des personnes, certaines chrétiennes, d'autres non, qui travaillons ensemble à un but commun. Je parle maintenant personnellement. Ma motivation vient de ma foi chrétienne, je m'engage dans ce projet car je veux utiliser les dons que Dieu m'a donnés pour venir en aide à mon prochain. Dieu m'aide concrètement dans mon travail, je peux Lui faire confiance, Lui parler de certaines situations et Il m'apporte Son aide. Jusqu'à ce jour, Il s'est toujours occupé de nous, et ne nous a jamais laissés tomber. Ce contact privilégié avec Lui nous aide, jour après jour, et nous permet de voir l'avenir avec assurance, car nous savons qu'Il est à nos côtés.

Site en ligne : www.digger.ch
"DIGGER DTR"
Demining Technologies
CP 59
CH-2710 Tavannes
SUISSE