Une journée au petit séminaire Saint Pie X du Vatican

| 1896 clics

ROME, Mardi 26 juillet 2011 (ZENIT.org) –Ils sont entre quinze et vingt jeunes garçons, d’une moyenne d’âge allant de 11 à 18 ans, à fréquenter chaque année le petit séminaire Saint Pie X au Vatican. Leur objectif : discerner leur vocation à l’ombre de la coupole de Saint-Pierre où ils sont chargés chaque jour de servir la messe des prélats qui viennent la célébrer tôt le matin, entre 7h et 8h.

Dans une interview à L’Osservatore Romano, Mgr Enrico Radice, le recteur de cette institution voulue en 1956 par Pie XII et confiée alors au P. Giovanni Folci, un prêtre du diocèse de Côme, évoque le quotidien de ces « petits clercs du pape ».

« Le petit séminaire accueille des jeunes du collège et du lycée qui veulent réfléchir à leur avenir à la lumière de la Parole de Dieu. Durant leur séjour, ils avancent sur un chemin de croissance humaine et chrétienne qui aide les jeunes à comprendre si le Seigneur les appelle au sacerdoce ou à la vie consacrée », explique le P. Radice. Depuis l’existence du petit séminaire, 75 jeunes sont devenus prêtres.

Une « charge spécifique » revient à ces jeunes qui s’occupent chaque jour du service liturgique comme servants d’autel dans la basilique Saint-Pierre. « Notre vie est liée à la basilique et donc tout tourne autour de l’horaire des célébrations », raconte le P. Radice.

Chaque jour, « le réveil est à 6h20 suivi des prières dans la chapelle. Juste après, certains jeunes descendent pour allumer les lumières des autels et préparer les Grottes de la basilique. A 7h, tout doit être prêt parce que dès que la sacristie ouvre, les prêtres commencent à arriver. Chaque élève sert une messe quotidienne afin de pouvoir recevoir l’Eucharistie. D’autres messes suivent et les jeunes accompagnent le prêtre à l’autel ».

A 8h, « ils quittent le service, montent au 3e étage de la ‘canonica’, prennent leur petit déjeuner et à 8h15 ils partent en bus à l’école Saint Apollinaire, école catholique du vicariat de Rome qui a son siège au séminaire romain mineur. Les cours durent jusqu’à 13h30. Ils rentrent ensuite, déjeunent et prennent une heure de récréation. De 15h30 à 16h30 étude. Pause pour le goûter puis étude jusqu’à 19h. Suit un moment de prière à la chapelle ».

A un horaire fixe, le père spirituel don Marco Granoli se met à leur disposition. A 19h15, dîner. Jusqu’à 21h15, temps libre suivi des complies. Deux fois par semaine, il leur est permis de regarder la télévision.

Le dimanche, les jeunes suivent cet horaire à tour de rôle : ils se lèvent par groupe de trois pour préparer le service de la basilique pendant que les autres se reposent jusqu’à 7h30.

Acquérir un jugement critique pour choisir son avenir

Les jeunes passent une partie de leur adolescence au petit séminaire Saint Pie X et y vivent « les mêmes interrogations et les mêmes drames que tous les jeunes de leur âge », explique le P. Radice. « Durant ces années, nous cherchons à les faire réfléchir, à les éduquer à un comportement conforme aux valeurs évangéliques et à les sensibiliser à un jugement critique vis-à-vis de certains styles de vie qui ne coïncident pas avec l’Evangile et que tant de jeunes de leur âge adoptent de manière trompeuse ».

« Il est important – affirme-t-il – que les jeunes grandissent avec un jugement critique qui leur permette d’avoir un comportement équilibré » et ce aussi « au niveau affectif ». « Ils doivent savoir choisir sérieusement les valeurs de la vie ».

« On les aide par la raison et la liberté d’expression à identifier le vrai bien face aux difficultés qu’ils rencontrent », conclut-il. « De là naît, en pleine liberté, la perspective et le choix de son propre avenir ».

Marine Soreau