"Une nouvelle évangélisation pour transmettre la foi au coeur des cultures"

"Comment évangéliser aujourd´hui les cultures"

| 298 clics

CITE DU VATICAN, Vendredi 15 mars 2002 (ZENIT.org) - "L´Eglise est appelée à une nouvelle évangélisation pour transmettre la foi au coeur des cultures": cette phrase de Jean-Paul II dans Novo millennio ineunte est ces jours-ci au coeur de la réflexion du conseil pontifical de la culture.



Les travaux de l´assemblée plénière du conseil pontifical de la Culture se sont ouverts hier à Rome, 14 mars au Palais Saint-Calixte et rassemble cardinaux, évêques et personnalités du monde de la culture sur le thème: "Comment évangéliser aujourd´hui les cultures".

"C´est une assemblée très riche que nous sommes en train de vivre ces jours-ci, disait le cardinal Poupard aujourd´hui au micro de Radio Vatican. Avant tout il en est ressorti qu´il n´y a pas de culture sans mémoire, et à cet égard, nous avons rappelé les 20 années d´activité du conseil pontifical, né d´une intuition du pontife: la conviction que la culture est un domaine vital, un défi pour l´Eglise d´aujourd´hui. C´est pourquoi nous avons réfléchi sur les changements survenus durant ces 20 années dans le domaine culturel et sur la façon dont l´Eglise, à travers le dicastère de la culture, a été présente au coeur des cultures, avec toutes les Eglises locales, face aux défis de notre époque".

"Nous sommes ensuite entrés dans le vif des travaux, continuait le cardinal Poupard, centrés sur la transmission de la foi au coeur des cultures en ce début de millénaire. Naturellement, nous sommes bien conscients qu´il ne s´agit pas d´une exclusivité du conseil pontifical de la culture: comme beaucoup l´ont souligné c´est là la mission de l´Eglise tout entière, et à ce propos, on a rappelé un passage de la dernière lettre apostolique du pape au terme du Grand Jubilé: "L´Eglise est appelée à une nouvelle évangélisation pour transmettre la foi au coeur des cultures". Mais dans le cadre de ce mandat, nous avons une mission particulière qui est celle d´aider les Eglises locales à identifier les défis et les différentes implications auxquelles trouver une réponse. Tout ceci se résume en deux mots: évangélisation et inculturation".

Le cardinal Poupard précisait: "Nous avons fait un chemin fascinant, guidés par certains cardinaux venant de cultures différentes: le cardinal Ratzinger, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, Jean-Marie Lustiger, archevêque de Paris, le cardinal Tumi, du Cameroun, le cardinal Ambrozic, qui accueillera cet été la Journée mondiale de la Jeunesse, à Toronto, au Canada, le cardinal Policarpo, patriarche de Lisbonne. Et c´est justement celui-ci qui a comparé le défi actuel à celui de David et Goliath, suscitant des réactions intéressantes, non seulement de la part de membres de l´Europe, mais aussi de l´Asie: du Vietnam, de l´Inde, du Japon, du canada et de différentes Eglises répandues dans le monde. Deux constantes: c´est la foi qui doit être transmise, et toute culture est particulière, mais toute culture, dans sa particularité, est aussi ouverture à l´universalité, dont la foi catholique est témoin. Toutes les cultures sont, en même temps, alliées et adversaires. Nous devons faire en sorte que les adversaires se transforment en alliés dans l´accueil de la foi et pour une communion plus profonde de toutes les communautés chrétiennes à travers toutes les cultures du monde".