Une pionnière de l'oecuménisme

Venue de Suède à Rome

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 463 clics

Le martyrologe romain fait aujourd'hui mémoire de la bienheureuse Marie Elisabeth Hesselblad, vierge (1870-1957), fondatrice de l’Ordre du Très Saint Sauveur, dit de “Sainte-Brigitte”.

Cette religieuse suédoise avait commencé son apostolat  au service des malades et elle est devenue une pionnière de l'œcuménisme. 

Elle a été béatifiée à Rome pendant le Grand Jubilé de l'An 2000, le 9 avril. "Comme sa compatriote, sainte Brigitte, disait le pape Jean-Paul II à cette occasion, elle acquit également une profonde compréhension de la sagesse de la Croix à travers la prière et dans les événements de sa vie. Son expérience, très précoce, de pauvreté, son contact avec les malades, qui l'impressionnaient par leur sérénité et leur confiance en l'aide de Dieu, et sa persévérance, en dépit des nombreux obstacles, pour fonder l'Ordre du Très Saint Sauveur de Sainte-Brigitte, lui enseigna que la Croix est au centre de la vie humaine, et est la révélation ultime de l'amour de notre Père céleste."

"Dès le début, expliquait encore Jean-Paul II, sa fondation, caractérisée par sa spiritualité eucharistique et mariale, elle s'engagea pour la cause de l'unité chrétienne à travers la prière et le témoignage évangélique. Par l'intercession  de  la  bienheureuse  Marie-Elisabeth Hesselblad, pionnière de l'oecuménisme, puisse Dieu bénir et porter à maturation les efforts de l'Eglise pour édifier une communion toujours plus profonde et encourager une coopération toujours plus efficace entre tous les disciples du Christ:  ut unum sint."