Une religieuse assassinée en Somalie

Assassinat condamné par les « Tribunaux islamiques » de Somalie

| 1413 clics

ROME, Dimanche 17 septembre 2006 (ZENIT.org) – Une religieuse de 66 ans travaillant dans un hôpital pédiatrique, sœur Leonella Sgorbati, a été assassinée ce dimanche par des hommes armés, à Mogadiscio, la capitale de la Somalie, ainsi qu’un homme qui l’escortait.



Des représentants d’un mouvement islamique local ont déclaré à l’agence Reuters que cet assassinat était un signe de protestation contre les paroles prononcées par Benoît XVI sur l’islam, dans son discours de Ratisbonne le 12 septembre.

Une religieuse des Missionnaires de la Consolata, congrégation à laquelle appartenait sœur Leonella Sgorbati, né à Plaisance (Italie) en 1940, a toutefois déclaré à cette même agence, que la congrégation n’a « aucune raison » de soupçonner un lien de ce genre.

Sœur Leonella gérait avec ses consoeurs une école pour infirmières dans l’hôpital pédiatrique « Sos Kindergarten » de Mogadiscio. Elle était en Somalie depuis 2002.

« Un épisode horrible » qui, « nous l’espérons, restera un fait isolé », a déclaré le père Federico Lombardi, directeur de la salle de presse du Saint-Siège, à l’agence italienne Ansa.

« Il s’agit, me semble-t-il, d’un épisode qui est fruit de la violence et de l’irrationalité, en pensant surtout à la situation actuelle qui est sans motif et sans fondement », a-t-il précisé.

« Nous condamnons l’assassinat de cette religieuse. Il s’agit d’un acte barbare et contraire aux enseignements de l’islam (…) Nous sommes désolés pour ce qui s’est produit », a déclaré le cheikh Muktar Robow, vice-responsable pour la sécurité du Conseil suprême islamique de Somalie, à propos de l’assassinat de sœur Leonella, informe l’agence Misna.

Misna précise qu’un homme qui escortait sœur Leonella a également été tué et que selon Muktar Robow, l’un des deux hommes responsables de ce double assassinats aurait déjà été arrêté.