Une religieuse victime d’un rite satanique en voie de béatification

Une mort reconnue comme un « martyre »

| 2455 clics

ROME, Jeudi 10 avril 2008 (ZENIT.org) - Une religieuse italienne, Maria Laura Mianetti, victime d'un rite satanique est en voie de béatification.

Benoît XVI a salué, en italien, à la fin de l'audience de mercredi, les Filles de la Croix et les laïcs vivant de la même spiritualité.

Le pape a mentionné Soeur Maria Laura Mainetti qui, disait-il, « fidèle au don total d'elle-même, a sacrifié sa vie en priant pour qui la frappait ».

La religieuse a été victime, à Chiavenna, d'un guet-apens tendu par trois adolescentes qui avaient soi-disant besoin d'aide, au soir du 6 juin 2000.

Les jeunes fille ont avoué avoir frappé la religieuse à l'arme blanche dans le cadre d'un rite satanique, une plaie sociale et spirituelle en Italie.

Dans son agonie, la religieuse a prié pour ces trois jeunes et leur a dit qu'elle leur pardonnait.

La congrégation romaine pour les Causes des saints a reconnu cette mort violente comme un « martyre », ce qui ouvre la voie à sa béatification, le « martyre » rendant un « miracle » inutile. Il en faudra un pour sa canonisation éventuelle.