Une rencontre au Vatican pour soutenir les gens de la mer

Du 14 au 16 février

| 985 clics

ROME, Vendredi 11 février 2011 (ZENIT.org) - Le Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement, qui a en charge l'œuvre de l'apostolat de la mer, a convoqué au Vatican, du 14 au 16 février, une rencontre annuelle des coordinateurs régionaux de l'apostolat de la mer (AM).

Au cours de ces trois journées qui auront lieu au palais saint Calixte, à Rome, siège du Conseil pontifical, les coordinateurs qui représentent les 8 régions mondiales de l'apostolat de la mer (Amérique du nord, Amérique latine, Europe, Afrique atlantique, Océan indien, Asie du sud-est, Asie du sud et Océanie), « se rencontreront pour confronter idées et expériences afin de mettre au point l'activité pastorale en faveur des marins, des pécheurs et de leurs familles. La réflexion sera approfondie et élargie grâce à l'intervention de divers experts », explique un communiqué.

Les travaux seront ouverts le 14 février, par Mgr Antonio Maria Vegliò, président du Conseil pontifical qui retracera les moments les plus significatifs de l‘année passée, comme la célébration à Glasgow des 90 ans de la fondation de l'AM et les activités de 2010, proclamée « Année internationale de la mer » par l'Organisation maritime internationale. A noter en particulier l'ouverture de nouveaux centres Stella Maris à Saldahna Bay (Afrique du sud), Rio Grande (Brésil) et Taichung (Taiwan).

Le sous-secrétaire du dicastère, le père Gabriele Bentoglio, présentera les thèmes à l'ordre du jour. Un des thèmes majeurs portera sur la piraterie, un phénomène croissant, et ses conséquences pour les équipages.

Dans ce contexte, l'amiral Marco Brusco, commandant général du Corps des capitaineries de Port et des Gardes côtes d'Italie, membre du directoire national de l'AM italien, illustrera comment l'apostolat de la mer peut préparer les marins et leurs familles à affronter une éventuelle prise d'otage et les aider après leur libération.

La question de l'emprisonnement de gens de la mer et de pécheurs, souvent objet de condamnations injustes et de longues détentions en pays étrangers, loin de leurs familles, sera également évoquée, précise le Vatican dans son communiqué ».

Le directeur national de l'AM italien, le père Giacomo Martino, parlera de l'utilisation de la technologie pour renforcer le Networking entre les centres, l'échange de nouvelles et la liaison entre les gens de la mer et les familles.

Le Conseil pontifical rappelle que « les pêcheurs et leurs familles ont toujours été considérés comme une priorité par l'AM, spécialement après la création, en 2004, du Comité international de l'AM pour la pêche ».

La rencontre s'achèvera par une participation à l'audience générale du mercredi 16 février. Un document final avec les résultats du congrès sera ensuite diffusé.