Une statue de saint Josemaria bénie par Benoît XVI

Fête de la Sainte Croix

| 451 clics

ROME, Mercredi 14 septembre 2005 (ZENIT.org) – Une statue de saint Josemaria Escriva de Balaguer (1902-1975), fondateur de l'Opus Dei et de la fraternité sacerdotale de la Sainte-Croix a été bénie par le pape Benoît XVI à l’issue de l’audience générale.



Cette statue de près de cinq mètres de hauteur avait été installée mardi 30 août à l’extérieur de la basilique Saint-Pierre. Placée dans une niche, place Sainte Marthe, devant la sacristie de la basilique, elle a été taillée dans un bloc de marbre de Carrare de plusieurs tonnes. Elle se trouve entre celles de sainte Brigitte de Suède et de sainte Catherine de Sienne.

La statue a été découverte après l’audience générale. Le pape a béni la statue et a salué Mgr Javier Echevarria, prélat de l’Opus Dei, et le sculpteur italien Romano Cosci.

Avant l’arrivée du pape, Mgr Echevarria avait évoqué Jean-Paul II, qui a élevé le fondateur à la gloire des autels le 6 octobre 2002 et qui a approuvé la mise en place de la statue en ce lieu.

Le sculpteur a confié pour sa part que cette réalisation a été « une grande expérience » au cours de laquelle il a cherché à « mieux connaître saint Josemaria, sa vie, son enseignement, pour intérioriser l’image ».

Le fondateur de l’Opus Dei a été représenté entouré de deux anges, en souvenir de la fête des saints Anges gardiens, jour anniversaire de l’intuition fondamentale du saint, le 2 octobre 1928. La statue veut aussi manifester le message du fondateur : l’appel universel à la sainteté.

Pour sa part, le cardinal Francesco Marchisano, archiprêtre de la basilique vaticane, a souligné que « l’enseignement fondamental de saint Josemaria est que les saints ne sont pas des supermen, des individus hors normes, mais des personnes comme nous, qui luttent pour s’identifier au Christ ». « En passant par ici, les gens qui regarderont cette statue, a-t-il ajouté, pourront recevoir une invitation à la prière et à la sainteté ».

Pendant la bénédiction, une chorale a interprété des chants, sous la direction de Mgr Pablo Colino, dans une atmosphère festive et en présence de familles et de personnes attachées à la figure du saint espagnol.

Plus de 150 statues représentants des saints témoignent de la fécondité de l’Evangile au cours des siècles à l’intérieur et à l’extérieur de la basilique Saint-Pierre. Le cardinal Virgilio Noé, archiprêtre émérite de la basilique vaticane leur a consacré un ouvrage documenté. Une dizaine de niches sont encore libres.

La dernière statue inaugurée a été celle du grand saint arménien, saint Grégoire l’Illuminateur, le 19 janvier dernier, près de l’arc de l’horloge.