Une vice-recteur de l'université pontificale urbanienne

Mère de famille et philosophe

Rome, (Zenit.org) | 582 clics

Pour la première fois, une femme a été nommée à un poste clef des universités pontificales: il s’agit de Mme Lorella Congiunti, professeur de philosophie de la nature, mariée et mère de trois enfants, nommée vice-recteur de l’Université pontificale urbanienne.

Elle succède au professeur Godfrey I. Onah, nommé évêque de Nsukka, au Nigeria.

Lorella Congiunti a été nommée à ce poste le 16 avril dernier par le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples et Grand chancelier de l’Université pontificale urbanienne.

Sa nomination a été annoncée au terme du congrès international « A l’écoute de l’Asie : les chemins pour la Foi », qui a eu lieu du 15 au 17 avril à l’Université pontificale urbanienne (cf. Zenit du 18 avril 2013).

Selon les statuts de l’Urbanienne, le vice-recteur est nommé par le Grand chancelier sur proposition du Grand recteur qui, à ce jour, est le professeur Alberto Trevisiol, membre de la congrégation des missionnaires de la Consolata et titulaire de la chaire de l'« Histoire de l’Eglise » à la faculté de missiologie.

Mme Congiunti est professeur extraordinaire en « philosophie de la nature » à la faculté de philosophie de l’Université urbanienne. Docteur en philosophie de l’université de Rome « Tor Vergata », elle est aussi titulaire d'un baccalauréat en théologie de l’université pontificale du Latran et d'une licence en théologie de l’Université pontificale Saint-Thomas-d’Aquin (Angelicum).

Elle est directrice de la Société internationale saint Thomas d’Aquin (SITA), correspondante associée à l’Académie pontificale de Saint-Thomas et membre du Comité scientifique de la fondation vaticane « Science, Théologie et Quête ontologique » (STOQ).

Elle s’intéresse aux questions philosophiques liées à la nature des êtres vivants, et à des questions épistémologiques touchant les rapports entre les sciences, la philosophie et la théologie.

Traduction d'Océane Le Gall