Unité des chrétiens: délégation de Finlande au Vatican

Des balises de joie pour le monde

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 1162 clics

En marchant sur le chemin de l’unité, « les chrétiens seront des balises de joie et d'espoir pour tous ceux qui sont à la recherche d'un point de référence », déclare Benoît XVI.

Benoît XVI a reçu en audience une délégation œcuménique de l’Eglise luthérienne de Finlande, ce 17 janvier 2013, à l’occasion de leur pèlerinage œcuménique annuel à Rome, pour célébrer la fête de Saint Henri, le saint patron de la Finlande (19 janvier).

Le pape a estimé que la date de cette rencontre avait du sens, à la veille de la Semaine de prière pour l'unité des chrétiens – 18-25 janvier – dont le thème cette année est tiré du livre du prophète Michée: « Que nous demande le Seigneur ? Dans la justice et la bonté, marcher avec Lui » (cf. Mi 6, 6-8).

« Marcher humblement en présence du Seigneur, dans l’obéissance à sa parole de salut et avec confiance en son plan miséricordieux, sert d’image éloquente non seulement de la vie de la foi, mais aussi de notre cheminement œcuménique sur le chemin vers l’unité pleine et visible de tous les chrétiens », a-t-il fait observer.

Il a donc encouragé à « avancer ensemble sur la voie étroite de la fidélité à la volonté souveraine de Dieu en faisant face à toutes les difficultés ou les obstacles que nous pourrions éventuellement rencontrer ».

Pour le pape, l'enjeu est un témoignage face au monde : « en marchant ensemble dans l'humilité le long de la voie de la justice, de la miséricorde et de la droiture que le Seigneur nous a indiquée, les chrétiens non seulement demeureront dans la vérité, mais seront aussi des balises de joie et d'espoir pour tous ceux qui sont à la recherche d'un point de référence dans notre monde en mutation rapide ».

C'est pourquoi le pape a invité à poursuivre les « efforts pour vivre dans la lumière de l'Evangile et pour apporter cette lumière dans les grands enjeux éthiques auxquels sont confrontées nos sociétés aujourd'hui ».

Concrètement, a-t-il ajouté, « avancer sur les chemins de la communion œcuménique exige que nous devenions de plus en plus unis dans la prière, toujours plus engagés dans la recherche de la sainteté, et de plus en plus engagés dans les domaines de la recherche théologique et de la coopération au service d'une société juste et fraternelle ».

Il s’agit donc, « tout au long de ce chemin d'œcuménisme spirituel », de « marcher vraiment avec Dieu et avec les autres dans la justice et l'amour ».

Benoît XVI a rappelé que la saison de Noël montrait aux hommes « que c'est Dieu qui dès le début a marché avec nous », il « guide nos pas sur le chemin de la sainteté, de la justice et de la paix ».

Le pape a conclu en espérant que cette visite à Rome « contribuera à renforcer les relations œcuméniques entre tous les chrétiens de Finlande ». Il a rendu grâce à Dieu « pour tout ce qui a été réalisé jusqu'à présent » et a élevé une prière « pour que l'Esprit de vérité guide les disciples du Christ dans votre pays vers encore plus d’amour et davantage d'unité ».