Unité des chrétiens : dépasser les divisions du corps du Christ

Le card. Koch évoque la Semaine de prière oecuménique

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 637 clics

« Le corps du Christ peut être divisé par les scissions, les séparations », déclare le cardinal Koch qui invite à « dépasser les divisions de toute urgence ». 

Le cardinal Kurt Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, évoque au micro de Radio Vatican la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens (18-25 janvier 2014), sur le thème « Le Christ est-il divisé ? » (1 Co 1,13).

Il explique ce thème : « Evidemment, le Christ ne pourra jamais être divisé, mais son corps peut être divisé : dans l’histoire, ont eu lieu tant de scissions, tant de séparations ».

« Cette question provocatrice souligne que les séparations ne peuvent pas correspondre à la volonté du Christ, et que nous devons les dépasser de toute urgence », souligne-t-il.

Avec les Eglise orthodoxes, le cardinal reconnaît « un dialogue de l’amour, car les rapports d’amitié, de collaboration et de fraternité, avancent très bien avec de nombreuses Eglises orthodoxes. »

Quant au dialogue théologique, même si une assemblée commune est en préparation pour l’automne 2014 en Serbie, il faut « recommencer à chercher une voie », notamment sur « la question du primat », poursuit-il.

Bien que le dialogue avec les chrétiens issus de la Réforme reste « complexe », au vu de la diversité de ces Eglises, cependant « la préparation commune des 500 ans de la Reforme – 2017 – à l’intérieur du monde protestant est très positive », estime-t-il.

La Semaine de prière évoquera aussi le dialogue avec le judaïsme, ajoute le cardinal, citant le théologien jésuite Erich Przywara : « la première grande séparation dans le christianisme a été celle de la synagogue et de l’église, c’est pourquoi la réconciliation entre judaïsme et christianisme fait partie des engagements œcuméniques de l’Eglise catholique ».