Unité des chrétiens : Méditations pour le 24 janvier 2012

« Transformés par le Bon Pasteur »

| 1205 clics

ROME, lundi 23 janvier 2012 (ZENIT.org) – « Transformés par le Bon Pasteur » : c’est le thème de la sixième journée de prière pour l’unité des chrétiens, demain, mardi 24 janvier : nous publions ci-dessous les méditations pour cette journée de la grande semaine de prière annuelle (18-25 janvier).

En effet, au cours de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2012, les auteurs de méditations de cette année, un groupe oecuménique de Pologne (cf. Zenit du 17 janvier 2012) invitent à méditer sur

Voici les textes proposés pour la septième journée, demain, mardi 24 janvier 2012 :


Septième jour

Thème : Transformés par le Bon Pasteur

Texte : « Pais mes brebis » (Jn 21,17)

Lectures:

1 S 2,1-10 : Ce n’est point par la force qu’on triomphe
Ps 23 : Ton bâton, ton appui, voilà qui me rassure
Ep 6,10-20 : Armez-vous de force dans le Seigneur
Jn 21,15-19 : Pais mes brebis

Commentaire :

Ceux qui doivent l’emporter sur la souffrance, ont besoin du soutien d’en-haut. Ce soutien est donné dans la prière. La force qu’Anne trouve dans la prière fait l’objet du premier chapitre du Livre de Samuel. Au second chapitre, on trouve sa prière d’action de grâce. Elle a compris que certains événements ne pouvaient se produire qu’avec l’aide de Dieu. C’est parce que Dieu l’a voulu qu’Anne et son mari sont devenus parents. Ce texte est un exemple d’affermissement de la foi dans ce qui peut sembler être une situation désespérée. C’est un exemple de victoire.

Le Bon Pasteur du Psaume 23 guide son troupeau, y compris dans les lieux obscurs, en le réconfortant par sa présence. Ceux qui mettent leur confiance dans le Seigneur n’ont rien à craindre, même dans les ténèbres de la rupture ou et de la désunion, car leur berger les conduira sur les verts pâturages de la vérité, pour habiter ensemble dans la maison du Seigneur.

Dans la Lettre aux Éphésiens, l’apôtre Paul nous exhorte à être forts dans le Seigneur et de sa force toute-puissante et, pour cela, à revêtir l’armure spirituelle : vérité, justice, annonce de la Bonne Nouvelle, foi, salut, parole de Dieu, prière et intercession.

Le Seigneur ressuscité exhorte Pierre – et, en sa personne, tout disciple – à découvrir qu’il est habité par l’amour de celui qui est le seul vrai berger. Si tu as en toi un tel amour, Pais mes brebis ! Autrement dit, nourris-les, protège-les, prends soin d’elles, fortifie-les – car elles sont à moi et m’appartiennent ! Sois mon bon serviteur et veille sur ceux qui se sont mis à m’aimer et à suivre ma voix. Apprends-leur l’amour mutuel, la collaboration et l’audace dans les détours et les tournants de la vie.

Par la grâce de Dieu, le témoin du Christ qui a été confirmé en nous, nous contraint d’agir ensemble pour l’unité. Nous sommes dotés de l’aptitude et de la connaissance nécessaires pour porter ce témoignage ! Mais le voulons-nous ? Le Bon Pasteur qui, par sa vie, son enseignement et sa conduite, affermit tous ceux qui ont placé leur confiance en sa grâce et son soutien, nous invite à collaborer avec lui inconditionnellement. Ainsi fortifiés, nous serons capables de nous entraider sur la voie de l’unité. Armons-nous donc de force dans le Seigneur, afin de pouvoir en affermir d’autres dans un même témoignage d’amour.

Prière :

Toi le Père de tous, tu nous appelles à ne faire qu’un seul troupeau en ton Fils, Jésus Christ ; Il est le Bon Pasteur qui nous invite à reposer dans de verts pâturages, nous conduit près des eaux tranquilles et restaure nos âmes. Fais qu’en le suivant, nous prenions également soin des autres, afin que tous puissent discerner en nous l’amour du seul vrai berger, Jésus Christ notre Seigneur, qui vit et règne avec toi et le Saint-Esprit, pour les siècles des siècles. Amen.

Pistes de réflexion :

1. Comment le Bon Pasteur nous invite-t-il à encourager, fortifier et restaurer la confiance de ceux qui sont perdus ?
2. Comment les chrétiens de traditions différentes peuvent-ils s’affermir mutuellement en confessant Jésus Christ et en lui rendant témoignage ?
3. Quelle peut-être pour nous, aujourd’hui, la signification de l’exhortation de saint Paul : « Armez-vous de force dans le Seigneur… revêtez l’amure de Dieu » ?