USA : Les évêques pour des traitements de fertilité conformes à l’éthique

Mise en garde contre la pression des lobbies pro-avortements

| 1779 clics

ROME, Mercredi 4 novembre 2009 (ZENIT.org) - Lors de leur prochaine assemblée plénière de novembre, les évêques des Etats-Unis analyseront un document invitant les couples connaissant des problèmes d'infertilité à répondre à leur désir d'être parents en recourant à des traitements « légitimes ».

Le document en question est intitulé « Life-Giving Love in an Age of Technology » (« L'amour qui donne la vie à l'ère de la technologie »). Il est rédigé par le comité pour les Activités Pro-vie de la Conférence épiscopale.

Le texte souligne le lien nécessaire entre l'acte sexuel et la procréation, et explique pourquoi l'Eglise est moralement contre les technologies artificielles de reproduction, comme la fécondation in vitro, le don et l'adoption d'embryons, le don d'ovules et de spermatozoïdes, le clonage et la maternité de substitution.

«  L'Eglise éprouve de la compassion pour les couples qui souffrent d'infertilité et tient vraiment à les aider », est-il expliqué dans le document. « En même temps, certaines technologies de reproduction ne sont pas des voies légitimes pour résoudre ces problèmes. Nous évêques des Etats-Unis offrons cette réflexion pour expliquer pourquoi ».

« Nous l'offrons pour donner de l'espérance, l'espérance réelle que les couples peuvent utiliser leur propre potentiel de procréation et construire une famille en respectant les projets de Dieu concernant leur mariage et la possibilité d'avoir des enfants ».

Le texte inclura une section de questions et réponses, témoignages de couples et encouragements.

Les soins jugés valables pour la fertilité, explique le document, incluent les traitements hormonaux et autres médicaments, la chirurgie pour réparer les trompes de Fallope endommagées, la planification familiale naturelle et les moyens visant à corriger les facteurs d'infertilité masculine.

Le texte précise que ces méthodes sont acceptables dans la mesure où « elles ne remplacent pas l'acte d'union amoureuse entre les époux, les aidant, au contraire, à faire en sorte que cet acte atteigne son potentiel pour donner le jour à une nouvelle vie humaine ».

Ce document exige l'approbation des deux tiers des évêques.

Contre l'avortement

D'autre part, comme le rapporte « L'Osservatore Romano », la Conférence épiscopale américaine a envoyé des opuscules à tous les diocèses du pays, les mettant en garde contre la pression qu'exercent en ce moment les lobbys pro-avortement sur la réforme de sanitaire projetée par l'Administration Obama.

Les évêques affirment soutenir la réforme, mais pas l'extension de l'avortement. La réforme sanitaire, estiment-ils, « devrait penser à sauver des vies et non à les détruire ».

Ils demandent donc aux fidèles d'entrer en contact avec leurs sénateurs et députés afin qu'ils soutiennent l'amendement du député Burt Stupak pour l'introduction d' « une législation durable contre le financement de l'avortement et en faveur de l'objection de conscience ».