Venezuela: deux salésiens tués dans un cambriolage

Les évêques appellent à mettre fin à la violence

Rome, (Zenit.org) Rédaction | 391 clics

Deux salésiens, le P. Jesús Plaza, 80 ans, et le frère Luis Sánchez, 84 ans, ont été tués par deux adolescents, lors d’une tentative de cambriolage au collège des salésiens de Don Bosco de Valence, au Venezuela, dans la nuit du 15 au 16 février 2014.

Selon la reconstruction des faits par le P. David Marín, directeur du collège, lui aussi grièvement blessé et opéré à la clinique « Guerra Mèndez », les auteurs du délit sont deux adolescents de 13 et 15 ans, qui se sont introduits dans le collège pour un cambriolage.

Ils ont agressé la communauté salésienne à l'arme blanche, provoquant la mort du P. Plaza et du frère Sánchez.

L’archevêque de Valence, Mgr Reinaldo del Prette, fait part de sa consternation dans un communiqué. Il exprime sa solidarité envers les salésiens du Venezuela : « Les salésiens sont un moteur très important, plus que centenaire, de notre église locale et nous sommes vraiment tristes et horrifiés par cet événement exécrable ».

L’archevêque de Caracas, le cardinal Jorge Urosa, se déclare aussi « profondément consterné et triste pour ces assassinats ». Il appelle à un « grand travail pour favoriser la recomposition sociale, juridique et légale » du pays.

Les funérailles des victimes ont été célébrées hier, lundi 17 février, au sanctuaire Marie-Auxiliatrice-de-Valence.

Le Venezuela est un des pays d’Amérique Latine les plus violents. Selon les chiffres gouvernementaux, on compte chaque année 39 homicides sur 100.000 habitants.

Le 14 février dernier, la conférence épiscopale du Venezuela avait lancé un appel à mettre fin à la violence : « Nous sommes tous impliqués pour le bien du pays et nous devons tous résoudre les principaux problèmes, comme l’insécurité, et travailler pour tout ce qui touche à la qualité de la vie », écrivaient-ils.

Traduction d’Océane Le Gall