« Verbum Domini », vraie « basilique de la théologie de la Parole de Dieu »

Publication de l’exhortation apostolique post-synodale de Benoît XVI

| 2992 clics

ROME, Jeudi 11 novembre 2010 (ZENIT.org) - L'exhortation apostolique post-synodale de Benoît XVI intitulée « Verbum Domini », constitue une vraie « basilique » de la « théologie de la Parole de Dieu », a déclaré le secrétaire du synode des Evêques, Mgr Nikola Eterovic, faisant allusion à la consécration, dimanche dernier, de la géniale « Sagrada Familia », par Benoît XVI à Barcelone.

Mgr Eterovic a présenté ce matin à la presse le document où le pape reprend les 55 « propositions » votées par l'assemblée du synode des évêques sur « La Parole de Dieu dans la vie et dans la mission de l'Église » (5-26 octobre 2008).

Mgr Eterovic était accompagné du cardinal Marc Ouellet, préfet de la Congrégation pour le clergé, rapporteur de ce synode de 2008, de Mgr Gianfranco Ravasi, président du Conseil pontifical de la culture, président de la Commission du synode pour le Message, et de Mgr Fortunato Frezza, qui a souligné l'enseignement concret du document sur la liturgie.

Mgr Eterovic a rapproché ce nouveau document de Benoît XVI de la Sagrada Familia de Barcelone parce qu'il rassemble en lui la vie de « la Parole, la liturgie et la création ». La Parole de Dieu, explique-t-il, « grandit et se développe aussi avec qui en vit ».

Pour reprende l'analogie de la construction de la basilique selon les règles de l'art alliées à la créativité de l'architecte, il souligne que dans le développement de la Parole il y a aussi cette vie et cette créativité, mais aussi la « continuité » des « aspects normatifs ».

Il souligne l'emploi que fait Benoît de l'expression « Divina Parola », « Parole divine » dans un sens analogique : une parole de Dieu qui est aussi faite de « silence », comme le « silence de Dieu sur la Croix », le « mystère du silence de Dieu » à laquelle notre époque est particulièrement sensible, après les « tragédies du XXe s. ».

Et puis la Tradition vécue non pas, souligne Mgr Eterovic, « de façon statique » mais « vivante », « efficace », car « tout passe » a rappelé Benoît XVI - souligne Mgr Eterovic - le premier jour du synode, mais la Parole de Dieu ne passe pas, Jésus Christ, Verbe de Dieu fait chair, « demeure ».

Tous ces aspects réunis font de cette exhortation un document « extrêmement riche », comme une monumentale « basilique » dont il faut découvrir ensemble la « structure porteuse », les « vitraux », les sculptures qui enrichissent le Peuple de Dieu.

Pour Mgr Eterovic, ce document est d'ores et déjà parmi les « grands » documents du pontificat.

Anita S. Bourdin