Vérone: « Prendre soin de la qualité des célébrations eucharistiques »

Conclusion du synode diocésain

| 1140 clics

ROME, Lundi 6 juin 2005 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI encourage le diocèse italien de Vérone à la fidélité à la messe dominicale et la famille fondée sur le mariage, il invite les fidèles et les prêtres à « prendre toujours plus soin de la qualité des célébrations eucharistiques ».



Le pape a en effet reçu samedi dernier en audience dans la salle Paul VI du Vatican, quelque cinq mille fidèles du diocèse de Vérone venus à Rome autour de leur évêque, Mgr Flavio Roberto Carraro, pour conclure leur synode diocésain sur la tombe des apôtres.

Benoît XVI les invitait à « persévérer dans l’engagement de témoignage chrétien dans le monde d’aujourd’hui ».

Un tel événement diocésain n’avait pas eu lieu depuis 1782 et il culmine dans cette année de l’eucharistie, a souligné pour sa part l’évêque dans la salutation adressée au pape.

Il s’agit en effet d’une « heureuse coïncidence », a relevé Benoît XVI, de façon à comprendre que « l’eucharistie est le cœur de l’Eglise et de la vie chrétienne », car « le Christ y est réellement présent au milieu de nous ».

Or, cette présence n’est pas « statique », mais « dynamique », insistait le pape: « Le Christ nous attire à lui, il nous fait sortir de nous-mêmes pour faire de nous tous une seule chose avec lui ». Voilà pourquoi « l’Eglise vit de l’eucharistie ».

« Notre vie spirituelle dépend essentiellement de l’eucharistie, insistait le pape. Sans elle, la foi et l’espérance s’éteignent, la charité se refroidit. C’est pourquoi, chers amis, je vous exhorte à prendre toujours plus soin de la qualité des célébrations eucharistiques, spécialement de celles du dimanche, afin que le dimanche soit vraiment le Jour du Seigneur et confère une pleine signification aux événements et aux activités de tous les jours ».

Pour ce qui est de la famille, au cœur du synode de Vérone, l’augmentation des divorces et des unions irrégulières « constitue pour les chrétiens un appel urgent à témoigner totalement de l’Evangile de la vie et de la famille », « fondée sur le mariage indissoluble ».

« En dépit des difficultés et des conditionnements sociaux et culturels du moment historique actuel, disait le pape, que les époux chrétiens ne cessent pas d’être par leur vie un signe de l’amour fidèle de Dieu; qu’ils collaborent activement avec les prêtres pour la pastorale des fiancés, des jeunes couples, des familles et l’éducation des jeunes générations ».