Vietnam: Benoît XVI reçoit le secrétaire général du parti communiste

Une "première" très "constructive"

Rome, (Zenit.org) | 1351 clics

Benoît XVI a reçu M. Nguyên Phu Trong, secrétaire général du parti communiste vietnamien, ce 22 janvier 2013 au Vatican: une "première" très "constructive", indique le Saint-Siège.

M. Nguyên Phu Trong, qui est actuellement en tournée en Europe (cf. Zenit du 21 janvier 2013) a également rencontré le cardinal Tarcisio Bertone, Secrétaire d’Etat, et Mgr Dominique Mamberti, Secrétaire pour les rapports avec les Etats.

Les échanges « cordiaux », selon un communiqué du Saint-Siège, ont porté sur des thèmes d’intérêt commun. Les deux parties ont exprimé le souhait que « certaines situations en suspens puissent être résolues rapidement » et que « se renforce la collaboration fructueuse existante ».

C’était la première fois qu’un secrétaire général du parti communiste vietnamien rencontrait le pape et les responsables de la secrétairerie d’Etat, souligne le Vatican.

« Le dialogue s'est déroulé dans un climat très serein et constructif », a commenté le P. Federico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège, pour Radio Vatican. La rencontre a duré une trentaine de minutes.

Le P. Lombardi a précisé qu’il n’y avait pas eu d’engagement précis pour le plein établissement des relations entre le Saint-Siège et Hanoï.

Une délégation interministérielle vietnamienne en charge des affaires religieuses était venue en visite au Vatican en novembre dernier (Cf. Zenit du 8 novembre 2012). Elle avait salué Benoît XVI au terme de l’audience générale et elle avait ensuite été reçue par la Congrégation pour l’évangélisation des peuples.

La rencontre de ce 22 janvier illustre le résultat d’un long parcours de reprises des relations entre le Vietnam et le Saint-Siège, commencé en 1992 et officialisé en 2007 après un silence diplomatique de 30 ans, avec la rencontre entre le premier ministre de la République socialiste du Vietnam, Nguyên Tân Dung, et Benoît XVI (cf. Zenit du 25 janvier 2007).

Elle est considérée comme "exceptionnelle", un "fait positif qui prouve le dialogue progresse entre Hanoi et le Saint-Siège", commente Radio Vatican.

"L'Église catholique vietnamienne compte quelque 8 millions de fidèles, mais le régime continue de contrôler l'ordination des évêques et de limiter le nombre de prêtres", fait observer la même source.

Et de préciser: "Début janvier treize militants vietnamiens, catholiques, blogueurs et étudiants, accusés de tentative de renversement du régime communiste, avaient été condamnés à des peines de prison. A la différence de la Chine, un groupe de travail conjoint efficace existe entre le Saint-Siège et le Vietnam. Le père Lombardi a annoncé qu'il devrait être convoqué à nouveau".

Pourtant  Radio Vatican estime que "les rapports diplomatiques entre le Saint-Siège et le Vietnam ont nettement progressé ces deux dernières années: en janvier 2011, un représentant non-résident du Vatican auprès du gouvernement de Hanoi a été nommé, en la personne de Mgr Leopoldo Girelli; en février 2012, une rencontre bilatérale a eu lieu dans la capitale vietnamienne".