Vietnam : Des dizaines de catholiques et plusieurs prêtres interpellés

Les agents de la Sécurité de Hanoi brutalisent des paroissiens

| 1481 clics

ROME, vendredi 2 décembre 2011 (ZENIT.org) – Les agents de la Sécurité de Hanoi brutalisent et interpellent plusieurs dizaines de manifestants catholiques, déplore « Eglises d’Asie » (EDA), l’agence des Missions étrangères de Paris dans cette dépêche du 2 décembre.       

Des informations mises en ligne le 2 décembre 2011 par le célèbre blog Nguoi buôn gio  (‘le colporteur de vents’) (1) et par le site Internet des rédemptoristes du Vietnam (2) font état d’une brutale intervention de la  Sécurité contre un groupe de manifestants de la paroisse de Thai Ha et de l’arrestation de plusieurs prêtres et d’une trentaine de fidèles. Détenues plusieurs heures dans un camp de « restauration de la dignité humaine » situé aux environs de la capitale,  les personnes arrêtées ont été relâchées en fin de journée, à 17h30 heures locales.

Dans  la matinée du 2 décembre, vers 9h30, un cortège formé par le curé de la  paroisse de Thai Ha, le P. Joseph Nguyên Van Phuong, et plusieurs centaines de fidèles portant des banderoles où étaient inscrites leurs revendications s’est rendu au siège du Comité populaire de Hanoi pour y déposer une nouvelle plainte. Celle-ci réclamait, une fois de plus, l’arrêt immédiat des travaux de construction sur le domaine du couvent des rédemptoristes de Hanoi ainsi que la restitution du terrain spolié. Sur le chemin du retour, alors que le groupe se trouvait sur la berge du  lac de l’Epée, de nombreux agents de la Sécurité de Hanoi ont attaqué le groupe avec des armes d’habitude utilisées pour la répression des malfaiteurs.

Plusieurs personnes ont été interpellées à cette occasion : le P. Joseph Nguyên Van Phuong, curé de la paroisse de Thai Ha, le P. Luong Van Long, le diacre Bang ainsi qu’une trentaine de paroissiens. L’attaque a été très brutale. Les personnes appréhendées ont ensuite été conduites en car au centre de « restauration de la dignité humaine »  de Lôc Ha où elles ont été détenues plusieurs heures. Le camp se trouve  dans le district de Dông Anh, près de la route nationale N° 3. Quelques  heures après l’arrestation des paroissiens, un certain nombre de catholiques et sympathisants se sont rendus au camp de Lôc Ha pour exiger leur libération.

Tout le monde est ensuite rentré chez lui par ses propres moyens, à l’exception du P. Phuong qui a eu droit à une voiture. Dès la nouvelle de l’arrestation connue, le chancelier de l’archevêché avait immédiatement envoyé une lettre à la Sécurité publique pour demander la remise en liberté de toutes les personnes interpellées.

C’est la troisième manifestation organisée par la paroisse rédemptoriste de Hanoi depuis le début de cette affaire (3). Sans en avertir les responsables paroissiaux, l’hôpital de Dông Da avait  décidé de faire construire une station d’épuration des eaux sur la propriété du couvent des rédemptoristes de Hanoi. Malgré le refus de ces  derniers et leur demande de restitution de l’ensemble de leur propriété, les travaux ont été entamés, provoquant une première manifestation dans les rues de la capitale, suivie d’une autre quelques jours après.

Ce vendredi 2 décembre, c’est la première fois que la  police intervient directement et que des prêtres sont arrêtés en pleine  rue.
Notes

(1) Blog Nguoi buon gio : http://nguoibuongio1972.multiply.com/journal/item/460
 (2) On pourra consulter dans l’agence VRNs les dépêches aux adresses suivantes : http://www.chuacuuthe.com/redemptorists/sos-thai-ha ou encore http://www.chuacuuthe.com/redemptorists
 (3) Voir les dépêches EDA du 25 octobre 2011 ainsi que celles des 7, 9 16, 18 et 22 novembre 2011.
 

© Les dépêches d'Eglises d'Asie peuvent être reproduites, intégralement comme partiellement, à la seule condition de citer la source.