Vietnam: entretiens au Vatican dans un « climat détendu et cordial »

Délégation gouvernementale des Affaires religieuses

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 703 clics

Une délégation du Bureau gouvernemental des Affaires religieuses du Vietnam est en visite à Rome du 15 au 20 septembre pour y mener des négociations "dans un climat détendu et cordial".

Le pape François a spécialement salué la délégation lors de l’audience générale, place Saint-Pierre, mercredi matin, 18 janvier en disant en anglais: "Je souhaite la bienvenue la Délégation interministérielle du gouvernement vietnamien pour les Affaires religieuses."

La délégation est composée de sept membres et conduite par Pham Dung, directeur du Bureau des Affaires religieuses, et secrétaire d’Etat aux Affaires intérieures. La délégation était accompagnée de l’ambassadeur du Vietnam en Italie, M. Nguyen Hoang Long.

Un signe positif, en une période de tensions sur le terrain (cf. Zenit du 18 septembre 2013): Radio Vatican fait même aujourd’hui état de « bonnes relations », d’un « climat détendu et cordial ».

La délégation a rencontré le sous-secrétaire de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, Mgr Tadeusz Wojda, et le sous-secrétaire pour les Rapports avec les Etats, Mgr Antoine Camilleri, et elle « a exprimé l’espérance que les croyants vietnamiens soient activement impliqués dans la construction et le développement du pays », indique la même source.

Quant au Saint-Siège, il a constaté « les développements positifs dans les relations bilatérales », appréciant le soutien du gouvernement aux activités de l’Eglise catholique vietnamienne, attestées par le représentant non-résident du Saint-Siège au Vietnam, Mgr Leopoldo Girelli.

« L’Eglise, dit encore Radio Vatican, entend opérer pour le bien du peuple vietnamien et elle aurait pour cela le désir de s’engager aussi dans le domaine de l’instruction, en ouvrant des écoles et des instituts d’éducation : ce serait un nouveau signe du renforcement des relations bilatérales. »

Lors d’une visite à Radio Vatican, la délégation a rencontré le responsable et les rédacteurs du programme en vietnamien.

Pour sa part un communiqué officiel rapporté par VNA, indique que "les dirigeants se sont informés de la situation de chaque partie, ont passé en revue les avancées dans les relations entre le Vietnam et le Vatican ces derniers temps et échangé leurs points de vue sur des problèmes d'intérêt commun."

D'une part "le gouvernement vietnamien reste toujours fidèle à sa politique de respect et de garantie du droit de liberté religieuse et de croyances, de lutte contre les éléments qui profitent de celle-ci pour provoquer l'instabilité sociale, au détriment de la communauté religieuse et de la nation plus globalement."

Il "s'est engagé à soutenir et favoriser les organisations religieuses, a émis le souhait que les croyants vietnamiens participent activement à l'édification du pays, contribuent par des actions concrètes au développement de la société, mènent une vie religieuse, observent bien l'enseignement du Pape Benoît XVI "Un bon catholique est aussi un bon citoyen"."

Le même communiqué vietnamien indique que "le Vatican a hautement apprécié les avancées positives dans les relations entre le Vietnam et le Saint-Siège ainsi que les soutiens du gouvernement vietnamien pour les activités de l'Eglise catholique du Vietnam ces derniers temps, notamment les visites du représentant non-résident du Saint-Siège pour le Vietnam, Mgr Leopoldo Girelli", et il a "réaffirmé son souhait de développer davantage ses relations avec le Vietnam, tout en estimant que les catholiques vietnamiens doivent respecter les autorités, les politiques et les lois du Vietnam."

Le communiqué précise: "Toujours pour le Vatican, les deux parties doivent maintenir les dialogues par l'intermédiaire du représentant non-résident du Saint-Siège pour le Vietnam. Le Saint-Siège fera de son mieux pour bien collaborer avec le gouvernement vietnamien dans le règlement des problèmes en vue de resserrer les relations bilatérales".

« Eglises d’Asie », l’agence des Missions étrangères de Paris, commente: « Il faudra sans doute attendre quelque temps pour connaître les véritables motifs de cette démarche du Bureau des Affaires religieuses à Rome. On ne peut cependant manquer de relever dans le communiqué vietnamien la condamnation de ceux qui abusent de la liberté religieuse dans le but de troubler l’ordre public : ce sont des termes qui ont été employés au Vietnam pour justifier la récente répression violente des forces de l’ordre contre la paroisse de My Yên, le 4 septembre dernier, dans le diocèse de Vinh ».