Vietnam: l'Eglise soutien la refonte de la Constitution

Appel de l'évêché de Vinh

Rome, (Zenit.org) | 741 clics

L’évêché de Vinh invite ses prêtres à soutenir la requête pour la refonte de la Constitution, rapporte "Eglises d'Asie" (http://eglasie.mepasie.org), l'agence des Missions étrangères de Paris. 

Eglises d'Asie, 29 janvier 2013 – Les milieux catholiques semblent se mobilisent de plus en plus pour soutenir la récente requête des intellectuels appelant à la refonte de la Constitution de 1992. Leurs signatures se multiplient au bas du texte mis en ligne sur Internet. De nombreux signataires mentionnent leur qualité de prêtre ou précisent le nom de leur paroisse. Deux évêques, l’évêque de Thanh Hoa, vice-président de la Conférence épiscopale du Vietnam, et l’évêque de Vinh, président de la Commission épiscopale ‘Justice et Paix’, avaient signé la requête dès sa parution. Au 29 janvier 2013, le nouveau projet de Constitution avait recueilli plus de 3 500 signatures.

Dans le diocèse de Vinh, c’est le bureau de l’évêché lui-même qui a encouragé les prêtres à participer à ce mouvement pour la réforme de la Constitution qui met en cause les fondements du régime actuel, à savoir le monopole du pouvoir par le Parti communiste, la propriété collective de la terre et le rapport étroit de l’armée avec le Parti. Nous traduisons ci-dessous le texte de l’appel envoyé au clergé du diocèse par l’évêché.

« Evêché de Vinh, Xa Doai, le 26 janvier 2013

Aux prêtres de l’ensemble du diocèse,

Comme vous le savez, la période dans laquelle notre pays vient d’entrer est « une période de transition. Elle est issue de l’interaction de notre vie sociale, du désir du peuple, de son aspiration à une vie vécue dans l’équité, la liberté, la démocratie. Telles sont les valeurs authentiques reconnues par les hommes à la recherche du progrès, fruits de leur longue et difficile lutte au long de l’histoire de leur développement social. » (1)

Nous pensons qu’en tant que citoyens responsables de notre pays, nous ne pouvons pas refuser de nous engager dans l’action. Nous devons savoir être solidaires et partager les espérances et les préoccupations de notre peuple dans son développement social et humain. Nous ne considérons pas avec indifférence les problèmes économiques, politiques, sociaux et éducatifs ; au contraire, nous les tenons pour nôtres et faisons en sorte de leur donner une solution afin que « tous aient la vie et qu’ils l’aient en abondance » (Jn 10,10).

Dans la situation actuelle, il devient très urgent de répondre à l’appel lancé par le cardinal François-Xavier Nguyên Van Thuân à toutes les personnes de bonne volonté qui veulent participer au renouvellement de la face de ce monde : « Ne laisse pas le monde de tous les jours se construire sans toi, sans que tu le saches ou que tu le constates, sans que tu y prêtes ton attention, sans apporter ta contribution personnelle. Le Seigneur t’a racheté ; il t’a confié une mission et t’a placé en ce siècle, en cette décennie, dans ce milieu. Ce n’est pas une pierre qu’il a mis là. Ne sois pas un chrétien ‘fantoche’. Le divorce entre la pratique religieuse et la société est un des plus grands scandales de notre époque » (Sur le chemin de l’espérance (2)).

Poussés par notre foi chrétienne et notre responsabilité de citoyens, souhaitant contribuer pour une petite part à la création d’un pays développé, fort, démocratique et humaniste, avec tous ceux qui aiment la justice, la paix, la liberté, la démocratie, l’égalité et la charité, les prêtres du diocèse participeront à la consultation populaire sur le projet de refonte de la Constitution de 1992 présentée par le groupe des 72 intellectuels. Le bureau de l’évêché de Vinh les y appelle.

Pour signer cet appel, envoyez votre mail à l’adresse suivante : kiennghisuadoihienphap2013@gmail.com en indiquant clairement votre nom, votre profession, votre titre (si vous en avez) et votre adresse.

P. Pierre Nguyên Van Huong, chancelier »


Notes
(1) NdT : citation non sourcée par l’auteur de la lettre, le P. Pierre Nguyên Van Huong, chancelier du diocèse de Vinh.
(2) F.-X Nguyên Van Thuân, Sur le chemin de l’espérance, trad. Jean Maïs, 1990, Fayard, coll. Le Sarment, pp. 621-622