Vietnam : Nouvelles alarmantes concernant un prêtre prisonnier politique

L’état de santé du P. Thaddée Nguyên Van Ly, emprisonné au Vietnam, se dégrade

| 1905 clics

ROME, Lundi 8 Février 2010 (ZENIT.org) - Des nouvelles alarmantes concernant la santé du P. Thaddée Nguyên Van Ly viennent d'être diffusées par sa famille, a rapporté « Eglises d'Asie » (EDA), l'agence des Missions étrangères de Paris (MEP), le 8 février. Celle-ci a rendu visite, le 1er février dernier, au célèbre prêtre prisonnier politique incarcéré au centre d'internement de Ba Sao, dans le nord du Vietnam. Au dire des visiteurs, jamais jusqu'à présent, au cours des quelque quinze ans passées en prison à diverses époques par le prêtre catholique, son état de santé et son moral n'avaient été aussi bas.

Les trois membres de sa parenté qui sont allés le voir en prison ont constaté que son état de santé s'était dégradé depuis son dernier séjour à l'hôpital de Hanoi. Le P. Ly déplace difficilement sa jambe droite et son bras droit est paralysé. Durant la visite, il a fait preuve d'une fragilité psychologique inaccoutumée et, contrairement à son habitude, il a laissé transparaître des émotions particulièrement intenses. Il faut dire que, quelques jours auparavant; le prêtre avait mené une grève de la faim de deux jours en communion avec la paroisse de Dông Chiêm.

Les parents ont rapporté que, depuis son retour de l'hôpital de Hanoi, il refuse tous les soins des médecins du centre d'internement et ne prend que les médicaments qui lui sont apportés par sa famille. Il a aussi demandé aux autorités de la prison qu'en cas de nouvelle attaque ou d'autres maladies, il ne soit pas envoyé à l'hôpital.

Pour le moment, le P. Ly est toujours maintenu en isolement dans une cellule. Cependant, l'administration de la prison a placé auprès de lui, dans des cellules voisines, trois autres prisonniers pour qu'ils parlent de temps en temps avec lui et l'aident aussi bien pour sa toilette que pour l'absorption de la nourriture. Le prêtre reste cependant informé de la situation générale de son pays et de l'Eglise. Il a en particulier demandé à ses visiteurs de prier et de faire prier pour la paroisse de Dong Chiêm, particulièrement éprouvée ces temps-ci.

Le 14 novembre dernier, le P. Thaddée Nguyên Van Ly avait été frappé d'une embolie cérébrale qui lui avait paralysé le côté droit (1). Du quartier n° 11 de la prison Ba Sao, il avait été transporté d'urgence à l'hôpital de la Sécurité, à Hanoi. Selon des informations fournies par sa famille, même si les progrès étaient encore peu visibles, son entourage nourrissait un certain optimisme à son égard. Cependant, son état de santé était encore défaillant lorsqu'il a été renvoyé, le 11 décembre 2009, de l'Hôpital-du-19-août où il était soigné, au centre d'internement de Ba Sao.

Il y purge, depuis le mois de mars 2007, date de son procès, une peine de huit ans de prison (2). Lors des dernières fêtes nationales, les autorités gouvernementales avaient déclaré publiquement qu'il ne faisait pas partie de la liste des personnes amnistiées, car sa rééducation n'était pas encore achevée.

(1)           Voir EDA 519

(2)           Voir EDA 460

© Les dépêches d'Eglises d'Asie peuvent être reproduites, intégralement comme partiellement, à la seule condition de citer la source.