Vietnam: un prêtre qui n'enseigne plus la foi de l'Eglise excommunié

Les raisons d'une mesure exceptitonnelle

Rome, (Zenit.org) Eglises d'Asie | 397 clics

Un prêtre vietnaimen du diocèse de Vinh Long a été excommunié, son enseignement ne correspndant plus à la foi de l'Eglise catholique, explique "Eglises d'Asie" (EDA), l'agence des Misisons étrangères de Paris, dans cette dépêche publiée ce 7 juillet.

Le 23 mai dernier, un communiqué de l’administrateur apostolique du diocèse de Vinh Long annonçait l’excommunication d’un jeune prêtre du diocèse. Ce fait, rarissime au Vietnam, a provoqué une grande émotion dans le diocèse et dans l’ensemble de l’Eglise du Vietnam, informée à ce sujetpar les sites et blogs indépendants (1).

Le comportement et les enseignements du prêtre sanctionné étaient jusqu’ici mal connus. Un article paru dans Vietcatholic News le 3 juillet 2014 rapporte l’affaire tout entière et éclaire certains points restés obscurs jusque-là.

Au début de cette affaire, il y a un certain nombre d’homélies au contenu « hétérodoxe » diffusées sur Internet par un jeune prêtre du diocèse. Ces textes ont attiré l’attention et provoqué l’inquiétude des responsables du diocèse (celui-ci est géré par un administrateur apostolique depuis la nomination de son ancien évêque, Mgr Paul Bui Van Doc, à l’archidiocèse de Saigon). Par ailleurs, les propos de ce prêtre entretenaient chez les fidèles une certaine animosité à l’égard de l’autorité diocésaine.

L’ordinaire du diocèse l’avait déjà fait appeler pour le mettre en garde. Mais l’affaire s’aggrava encore lorsque le prêtre incita ses fidèles à mettre en cause et à critiquer la hiérarchie. Les vidéos de ce type de manifestations furent diffusées sur Internet.

Il devint alors impossible à l’administrateur apostolique du diocèse de ne pas réagir. Le 15 mai, il convoquait une réunion à laquelle assistaient des représentants de l’ensemble du clergé du diocèse. Le prêtre contesté y était présent. C’est lui-même qui s’exprima devant les prêtres et exposa les lignes essentielles de son enseignement aux diverses communautés catholiques dont il avait la charge.

L’administrateur apostolique du diocèse de Vinh Long et l’ensemble des prêtres ont longuement délibéré avant de faire connaître la sentence. Les griefs retenus concernent le contenu des homélies diffusées sur Internet. On lui reproche de minimiser les pouvoirs délégués par le Christ à saint Pierre en matière de pardon des péchés, de s’écarter de la doctrine de l’Eglise en ce qui concerne la rédemption, d’obliger les catholiques à s’abstenir de viande animale.

A l’issue de la réunion, fut prononcée contre le prêtre une sentence d’excommunication « latae sentenciae » (excommunication encourue ipso facto). Elle a été rendue publique dans un communiqué publié le 23 mai.

Selon le compte rendu de Vietcatholic News, le jeune prêtre a réagi avec une certaine amertume à la sanction portée contre lui. Dans un texte intitulé « De mon cas personnel », il écrit : « Notre époque est celle de la liberté religieuse. Nous la demandons à l’Etat qui nous l’accorde aussitôt. Notre hiérarchie nous la refuse ! » En outre, des vidéos diffusées sur Internet montrent le prêtre exprimant son mécontentement et dénonçant la hiérarchie.

(eda/jm)

Notes

(1) Voir VietCatholic News, 23 mai 2014