Visite de la délégation du patriarcat de Constantinople : Discours du pape

« Que notre communion devienne pleine unité »

| 1252 clics

ROME, Mardi 28 juin 2011 (ZENIT.org) – « Que notre communion devienne pleine unité », c’est en substance le voeu exprimé par Benoît XVI qui a reçu ce matin au Vatican la délégation du patriarcat oecuménique de Constantinople à l’occasion de la fête des saints patrons de Rome, Pierre et Paul, le 29 juin.

Chaque année aussi le patriarche Bartholomée reçoit au Phanar une délégation envoyée par Benoît XVI pour la fête du saint patron de l’Eglise de Constantinople, l’apôtre André, frère de Pierre, le 30 novembre.

Discours de Benoît XVI

Chers frères en Christ,

Soyez les bienvenus à Rome à l’occasion de la Fête des Patrons de cette Église, les Saints Apôtres Pierre et Paul. Il m’est particulièrement agréable de vous saluer avec les paroles que Saint Paul adressait aux chrétiens de cette ville : « Que le Dieu de la paix soit avec vous tous » (Rm 15, 32). Je remercie de tout cœur le Vénérable Frère, le Patriarche Œcuménique Sa Sainteté Bartolomeo Ier et le Saint Synode du Patriarcat Œcuménique qui ont voulu vous envoyer, chers Frères, comme leurs représentants pour participer ici avec nous à cette célébration solennelle.

Le Seigneur Jésus-Christ, apparu à ses disciples après sa résurrection, leur donna la mission d’être des témoins de l’Évangile du Salut. Les Apôtres ont accompli fidèlement cette mission, en témoignant de la foi dans le Christ Sauveur et de l’amour envers Dieu le Père jusqu’au sacrifice sanglant de la vie. Dans cette ville de Rome, les Apôtres Pierre et Paul ont affronté le martyr et depuis lors, leurs tombes sont l’objet de vénération. Votre participation à notre Fête, comme la présence de nos représentants à Constantinople pour la Fête de l’Apôtre André, manifeste l’amitié et l’authentique fraternité qui unit l’Église de Rome et le Patriarcat Œcuménique, liens solidement fondés sur cette foi reçue du témoignage des Apôtres. La profonde proximité spirituelle que nous expérimentons chaque fois que nous nous rencontrons est pour moi un motif de grande joie et de gratitude envers Dieu. En même temps, cependant, la communion non complète qui nous unit déjà doit croître jusqu’à atteindre la pleine unité visible.

Nous suivons avec grande attention le travail de la Commission mixte pour le dialogue théologique entre l’Église catholique et l’Église orthodoxe dans son ensemble. Au regard purement humain, on pourrait avoir l’impression que le dialogue théologique a du mal à progresser. En réalité, le rythme du dialogue est lié à la complexité des thèmes en discussion, qui exigent un effort extraordinaire d’étude, de réflexion et d’ouverture réciproque. Nous sommes appelés à continuer ensemble dans la charité ce cheminement, invoquant de l’Esprit Saint lumière et inspiration, dans la certitude qu’il veut nous conduire au plein accomplissement de la volonté du Christ : que tous soient un (Jn 17,21). Je suis particulièrement reconnaissant à tous les membres de la Commission mixte et en particulier aux co-Présidents, Son Éminence le Métropolite de Pergame Ioannis et Son Éminence le Cardinal Kurt Koch, pour leur inlassable dévouement, leur patience et leur compétence.

Dans un contexte historique de violence, d’indifférence et d’égoïsme, beaucoup d’hommes et de femmes de notre temps se sentent égarés. C’est justement par le témoignage commun de la vérité de l’Évangile que nous pourrons aider l’homme de notre temps à retrouver le chemin qui le conduit à la vérité. La recherche de la vérité, en effet, est toujours aussi recherche de la justice et de la paix,et c’est avec grande joie que je constate l’important engagement avec lequel Sa Sainteté Bartolomeo se dépense pour ces sujets. Dans cette intention qui nous est commune, et me souvenant du bel exemple de mon prédécesseur, le Bienheureux Jean Paul II, j’ai voulu inviter les frères chrétiens, les représentants des autres traditions religieuses du monde et des personnalités du monde de la culture et de la science, à participer, le 27 octobre prochain dans la ville d’Assise, à une Journée de réflexion, de dialogue et de prière pour la paix et la justice dans le monde, qui aura comme thème : « Pèlerins dans la vérité, pèlerins dans la paix ». Cette marche commune dans les rues de la ville de Saint François sera le signe de la volonté de continuer à parcourir le chemin du dialogue et de la fraternité.

Éminence, chers membres de la Délégation, vous remerciant une fois encore de votre présence à Rome dans cette circonstance solennelle, je vous demande de transmettre mon salut fraternel à mon vénérable frère le Patriarche Bartolomeo Ier, au Saint Synode, au clergé et à tous les fidèles du Patriarcat Œcuménique, les assurant de mon affection et de la solidarité de l’Église de Rome, qui aujourd’hui est en fête pour ses Saints fondateurs.

© Copyright 2011 : Libreria Editrice Vaticana

Traduction française distribuée par la salle de presse du Saint-Siège