Visite du pape Tawadros: promouvoir l'unité dans le monde

Seconde visite d'un patriarche copte orthodoxe au Vatican

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 755 clics

Le pape copte orthodoxe Tawadros II a été reçu au Vatican par le pape François, ce matin, 10 mai 2013. Ils ont prié ensemble pour la paix.

Le patriarcat copte orthodoxe qualifie cette visite "d'historique". Il explique qu'elle vise à "fortifier le dialogue oecuménique et la promotion de l'unité entre les Chrétiens, pas seulement à Rome et au Caire, mais dans le monde entier".

Un communiqué du patriarcat ajoute: "Nous prions pour la paix de nos Eglises, saintes, universelles et apostoliques, et pour la grâce, la santé, la sagesse et la sécurité de Sa Sainteté le pape Tawadros et de Sa Sainteté le pape François".

Travailler à l'unité

Dès l'homélie du matin, à Sainte-Marthe, le pape s'est réjoui de la présence du patriarche en disant dans son homélie en italien: "Aujourd'hui, il y a un beau motif de joie: la présence à Rome de Tawadros II, patriarche d'Alexandrie. C'est un motif de joie parce que c'est un frère qui vient trouver l'Eglise de Rome pour parler", pour "faire ensemble un bout de chemin". 

Lors de leur rencontre, il a prononcé un discours que nous publions ci-dessous (cf. "Documents" du pape François).

Après la rencontre avec le pape François, le patriarche a été reçu par le Conseil pontifical pour l'Unité des chrétiens et d'autres dicastères de la curie romaine. Il a déclaré notamment: "Nous avons une foi et nous devons travailler pour plus d'unité"

Il devait aussi se rendre sur les tombeaux des apôtres Pierre et Paul. 

C'était la première rencontre entre les deux chefs spirituels, depuis leurs élections respectives : Tawadros II le 4 novembre 2012, et François le 13 mars 2013.

C'était la seconde visite à Rome d'un pape copte orthodoxe en 1500 ans: le pape Chenouda III était venu rendre visite à Paul VI il y a juste 40 ans, le 10 mai 1973.

Ce fut l'occasion de la signature d'un importante déclaration sur le Christ qui donna un grand élan au dialogue entre elles deux Eglises.

Le pape Chenouda III avait aussi reçu le pape Jean-Paul II au Caire lors de son pèlerinage jubilaire, le 25 février 2000.

Des jalons sur le chemin

Une liturgie copte orthodoxe a été célébrée dans les grottes vaticanes par l’évêque Barnaba El-Soryany, en 2005, l’occasion de la fête liturgique des saints apôtres Pierre et Paul, le 12 juillet, selon le calendrier julien.

Mgr Barnaba, qui a été le représentant du patriarche copte-orthodoxe du Caire, le pape Chenouda, aux funérailles de Jean-Paul II puis à l’inauguration du pontificat de Benoît XVI, était aussi évêque copte orthodoxe de Rome, Turin et Florence.

Il a célébré la sainte liturgie dans les grottes vaticanes, à l’autel qui se trouve face à la tombe du Prince des apôtres. Il était entouré de l’évêque copte orthodoxe d’Erythrée et de huit prêtres coptes orthodoxe, en présence de quelque 2500 fidèles. Il a également participé au synode des évêques sur le Moyen Orient, en octobre 2010, à Rome, en tant que "délégué fraternel", représentant du pape Chenouda.