Visite du Premier ministre de Lettonie au Vatican

L'apport de l'Eglise catholique à la société lettone

| 1057 clics

Anita Bourdin 

ROME, mercredi 20 juin 2012 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI a reçu au Vatican ce mercredi matin le Premier ministre de la République de Lettonie, M. Valdis Dombrovskis, qui a ensuite rencontré le cardinal secrétaire d’Etat Tarcisio Bertone, et le secrétaire pour les Rapports avec les Etats, Mgr Dominique Mamberti.

Sur quelque 2, 5 millions d’habitants, la Lettonie compte quelque 24 % de catholiques.

Selon un communiqué du Saint-Siège publié à l’issue des rencontres, celles-ci ont permis de « révéler les bons rapports existant entre le Saint-Siège et la République de Lettonie », ainsi que « la contribution, appréciée, de l’Eglise catholique à la société » lettone, en particulier « dans les questions concernant la famille, la promotion d’un humanisme ouvert aux valeurs spirituelles et transcendantes ».

Les entretiens ont également permis d’aborder des « thèmes d’intérêt commun », notamment la « grave crise économique et financière qui marque la vie des peuples européens », ajoute la même source.

« Les chrétiens de toutes les Eglises et de toutes les communautés ecclésiales en Lettonie sont appelés à contribuer à la vie politique et culturelle du pays, ainsi qu'à l'œuvre pour l'unité visible du Corps mystique du Christ », a affirmé Benoît XVI, en recevant le nouvel ambassadeur de Lettonie près le Saint-Siège, en décembre 2009.

Dans son discours, le pape a aussi évoqué l'accession de la Lettonie à l'Union européenne, en 2004. « La Lettonie est maintenant appelée à partager le devoir du continent de trouver les instruments pour une plus grande collaboration internationale afin de consolider la liberté, la paix et la prospérité de ses populations », a-t-il affirmé.

La Lettonie est aussi appelée à utiliser « son intelligence » et à cultiver « les ressources que Dieu lui a données en exaltant la dignité humaine et en respectant la vie humaine » pour devenir « un modèle de développement qui protègera la dignité de la personne humaine tout en étant sensible aux exigences d'une économie durable », a affirmé le pape.

Le Saint Père a enfin évoqué, toujours en accueillant l'ambassadeur, « le récent revers économique mondial » qui « a eu des effets graves sur l'économie du pays », générant « pauvreté » et « chômage ». Le pape a souhaité au peuple letton de « s'armer de courage » et, avec « détermination », de chercher avec ses responsables « des moyens concrets pour dépasser cette crise et recréer la force économique de la Lettonie ».