Visite du président de l'Equateur

Défendre les populations indigènes

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 603 clics

Le président de la République de l'Equateur, Rafael Correa, a été reçu au Vatican par le pape François vendredi matin, 19 avril, dans un climat de grande cordialité, avec une attention particulière pour les populations indigènes.

La rencontre privée a duré une vingtaine de minutes dans la bibliothèque privée au Vatican. Le président s’est également entretenu avec le cardinal secrétaire d’Etat Tarcisio Bertone et avec Mgr Dominique Mamberti, secrétaire pour les Rapports avec les Etats. Il a ensuite visité les Musées du Vatican.

Le pape et le président ont pu échanger, indique le Saint-Siège, sur des thèmes d'actualité en Amérique latine, notamment "le respect des populations indigènes" et de "leur culture", ainsi que "la protection de l’environnement".

Ils se sont aussi entretenus "sur l’apport de l’Église catholique dans les différents secteurs de la vie sociale du pays", et sur "l’importance d’un dialogue sincère et permanent entre l’Église et l’État, afin d’affronter les défis fondamentaux de la société".

Ils ont souligné "le rôle central de la justice sociale" et la valeur "de la solidarité et de la subsidiarité" en vue du bien commun.

En accueillant le président, socialiste et catholique, qui estime que l'élection d'un pape latino-américain constitue "un événement historique", le pape lui a demandé des nouvelles de sa mère, et le président a été touché de cette attention.

Lui-même a eu une délicate attention pour le pape. En effet, lors de la rencontre du pape avec le Corps diplomatique, le pape a parlé à l'ambassadeur de l'Equateur, M. Luis Latorre, de la Vierge miraculeuse de l'église des jésuites de Quito. Le président a donc voulu offrir au pape une reproduction de cette Vierge des Douleurs.

Il lui a aussi offert un chapeau de paille - un "Panama" - et un livre sur l'église baroque de "Belen" à Quito.

Le pape François lui a offert, comme aux autres dirigeants d'Amérique latine qui sont venus lui rendre visite, le Document d'Aparecida des évêques d'Amérique latine et des Caraïbes pour l'annonce de l'Evangile sur tout le continent, ainsi qu'une médaille du pontificat et un chapelet.

C'était la seconde rencontre entre le président Correa et le pape François, après la célébration d'inauguration du pontificat le 19 mars: le président fait une tournée européenne qui l'a conduit en Allemagne et le conduira en Espagne. Il rencontre les entrepreneurs européens et les communautés équatoriennes immigrées.