Visite du roi Abdallah de Jordanie au Vatican

Promouvoir le dialogue interreligieux

| 690 clics

ROME, Lundi 12 septembre 2005 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI a reçu ce matin en audience privée le roi Abbdallah II de Jordanie, ainsi que la reine Rania et leur suite : le dialogue interreligieux était à l’ordre du jour.



En route pour le sommet de l’ONU à New York (14-16 septembre), le roi Abdallah est arrivé dimanche à Rome. Il s’agit de la deuxième audience à des souverains, après la visite du roi Juan Carlos et de la reine Sofia d’Espagne, lundi dernier.

Le Vatican n’a pas publié de communiqué à la suite de cette rencontre. Mais un communiqué de la cour de Jordanie repris par l’AFP en français indiquait à la veille de cette visite au Vatican qu’elle devait offrir l’occasion de « promouvoir le dialogue interreligieux », d’affirmer « les valeurs nobles de l'humanité pour combattre l'extrémisme, le terrorisme et les tentatives de porter atteinte à l'image réelle de l'islam ».

Le roi et la reine de Jordanie avaient accueilli le pape Jean-Paul II à Amman, à l’occasion de son pèlerinage jubilaire sur les pas de Moïse, en l’an 2000. Et le souverain s'était rendu au Vatican pour assister aux funérailles de Jean-Paul II le 8 avril 2005.

En juillet dernier, le roi avait promu à Amman un congrès international sur le thème : « Le véritable islam et son rôle dans la société moderne ».

Le thème de l’intervention du roi de Jordanie au sommet de l’ONU sera : « Le rôle clé de la Jordanie pour parvenir à une paix et une stabilité régionale et internationale ».

A cette occasion, le roi Abdallah devrait rencontrer des représentants du christianisme, du judaïsme et de l’islam, pour souligner, indique la même source que l’islam « est une religion de tolérance, de paix et de respect mutuel », toujours selon le communiqué.