Vocations : l'éducation est fondamentale

Benoît XVI reçoit la Fraternité sacerdotale de saint Charles Borromée

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 1421 clics

Benoît XVI souligne « la nécessité d’accompagner, de conduire et d’aider les vocations dans leur maturation » : « l’éducation est toujours fondamentale pour la croissance de la vérité ».

Le pape a en effet reçu les participants de l’Assemblée générale de la Fraternité sacerdotale de saint Charles Borromée, qui a élu son nouveau Supérieur général, don Paolo Sottopietra, au terme de l’audience générale, hier, mercredi 6 février 2013, au Vatican.

Benoît XVI a exprimé sa proximité particulière avec la Fraternité : il a confié sa « grande joie » de les rencontrer, évoquant les ordinations de prêtres de la fraternité qu’il a célébrées par le passé dans le diocèse de Porto Santa Rufina, et se réjouissant du développement de cette « Fraternité Sacerdotale dans l’esprit de saint Charles Borromée, qui reste toujours le grand modèle d’un pasteur réellement stimulé par l’amour du Christ », attentif et aimant envers « les plus petits », et qui ainsi « fait grandir l’Eglise ».

C’est pourquoi le pape a « remercié le Seigneur pour le don de cette Fraternité », souhaitant « qu’elle grandisse et s’approfondisse toujours, davantage dans l’amour du Christ, dans l’amour des hommes pour le Christ ».

Benoît XVI s’est également souvenu de ses rencontres avec Massimo Camisasca, fondateur de la Fraternité, duquel il apprécie « sa créativité dans l’art, sa capacité de voir, d’interpréter les signes des temps, son grand don d’éducateur, de prêtre ».

Si la Fraternité est désormais « grande », signe « qu’il y a des vocations », le pape a rappelé « la nécessité d’accompagner, de conduire et d’aider les vocations dans leur maturation ». Aujourd’hui, a-t-il insisté, « l’éducation est toujours fondamentale pour la croissance de la vérité », la croissance des êtres humains comme « enfants de Dieu » et « frères du Christ ».

Le pape a exprimé sa satisfaction que le nouveau Supérieur général, Don Paolo Sottopietra, soit proche de sa théologie et ainsi « de pouvoir être aussi spirituellement et intellectuellement avec vous, et que nous puissions réciproquement féconder notre travail ».

Le pape s’est remémoré par ailleurs ses visites au Palais Borromée, près de Sainte-Marie-Majeure, où il a vécu « une « véritable amitié » avec Don Giussani, fondateur du mouvement Communion et Libération, dans la mouvance duquel est née la Fraternité.

Il a rendu hommage au fondateur, décédé en 2005, saluant « sa foi, sa joie, sa force et la richesse de ses idées, la créativité de sa foi ».

Benoît XVI a exprimé sa satisfaction « que cette grande œuvre se poursuive et inspire de nombreuses personnes, laïcs, femmes et hommes, prêtres et laïcs, pour collaborer à la diffusion de l’Evangile, à la croissance du Règne de Dieu ».

Il a enfin donné sa bénédiction, « certain que vous priez pour moi, que vous m’accompagnez par votre prière ».