Vocations néocatéchuménales pour le voyage en Terre Sainte

La fête des vocations sur le Mont des Béatitudes

| 2218 clics


ROME, Mardi 19 mai 2009 (ZENIT.org) - Plus de 7.000 jeunes européens, avec d'autres jeunes d'Australie et de Porto Rico, ont participé samedi 16 mai dernier à une fête des vocations au Mont des  Béatitudes, en Galilée. La célébration organisée par le Chemin néocatéchuménal s'inscrivait dans le sillage de la visite de Benoît XVI.

« Les plus nombreux étaient les italiens et les espagnols qui, comme les autres jeunes, ont sillonné pendant plus d'une semaine la Terre Sainte pour accompagner Benoît XVI « dans un des voyages les plus importants de son pontificat, explique à ZENIT Álvaro de Juana, un des coordinateurs des informations du Chemin néocatéchuménal. 

La rencontre des vocations a été présidée par Mgr Elias Chacour, évêque grec-melkite de Galilée, entouré de divers patriarches d'autres rites catholiques et de curés de diverses paroisses de Galilée. Etaient également présents des responsables de cette initiation chrétienne pour adultes, les espagnols Kiko Argüello et Carmen Hernández et le père italien Mario Pezzi, ainsi que les ambassadeurs d'Italie, de Pologne, de Croatie, d'Albanie et de Malte, entre autres personnalités. 

L'archevêque de Maracaibo (Venezuela), Mgr Ubaldo Ramón Santana, assistait lui aussi à la rencontre. Il accompagnait des communautés qui ont terminé leur Chemin et renouvelé leurs promesses de baptême. 

A noter également la présence des communautés néocatéchuménales d'Israël et des sœurs de l'Adoration perpétuelle du Saint-Sacrement, qui ont voulu vivre la rencontre des vocations célébrée près de la Domus Galilaeae, la maison de retraites et d'études inaugurée par Jean Paul II en 2000, et qui accueille les membres des communautés ayant terminé leur Chemin néocatéchuménal. 

Durant la rencontre, on pouvait aussi admirer la pierre que Benoît XVI a bénie pour le Parc qui sera construit en mémoire de Jean-Paul II sur le Mont des Béatitudes, à l'endroit même où le pape avait présidée une grande messe avec des milliers de jeunes lors de son voyage en Terre Sainte, pour le jubilé de l'An 2000. 

« Après l'annonce du Kérygme (la Bonne nouvelle du Christ morte et ressuscité) par Kiko Argüello, l'archevêque de la Galilée a invité les pèlerins à évangéliser et à porter au monde le message de Jésus Christ », a expliqué Alvaro de Juana. 

« Le moment le plus important et le plus émouvant, a-t-il reconnu, était sans aucun doute le ‘oui' au Seigneur que 400 jeunes ont prononcé, offrant leur vie au Christ comme prêtres, et la disponibilité de 200 jeunes filles à la vie consacrée; un appel que chacun d'eux devra discerner à partir de maintenant ».