Voeux de Noël du patriarche Grégorios III Laham

Le Christ confie "le ministère de la Réconciliation"

Rome, (Zenit.org) | 934 clics

Le patriarche grec melkite catholique Gregorios III adresse ses vœux à tous ceux qui "de partout" soutiennent "nos projets et en particulier notre présence auprès des déplacés et des sinistrés en Syrie".

"Soyez des artisans de paix et rejoignez-nous dans notre prière constante pour la réconciliation, l’amour et la paix entre les hommes de bonne volonté", leur dit-il, car par sa naissance, "le Christ détruit le mur de l’inimitié entre les nations et annonce la paix nous confiant ainsi le ministère de la Réconciliation".

Voici le message de Gregorios III, patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, d’Alexandrie, à l'occasion de Noël.

Vœux de Noël du patriarche Grégorios III Laham

Nativité de Notre Seigneur

Est un appel à la Réconciliation

Le chant des anges dans la nuit de Noël nous ravi le cœur et l’âme et nous le chantons dans toutes nos vicissitudes : «Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes qu’il aime»; et même au cœur de notre souffrance en ces jours tragiques que vit notre Moyen-Orient et tout particulièrement la Syrie. Ce chant est un appel constant à glorifier Dieu notre Créateur, à œuvrer pour la paix sur la terre, pour la bienveillance entre les hommes et pour que règne en chacun de nous la joie et la paix de notre Seigneur.

« Car c'est Lui qui est notre paix » nous dit Saint Paul « Lui qui des deux peuples n'en a fait qu'un: Il a renversé le mur de séparation, l'inimitié […] afin de fondre en Lui-même les deux dans un seul homme nouveau, en faisant la paix » (Eph. 2,14-15). Saint Paul résume ainsi Noël et la mission de Jésus qui est réconciliation entre Dieu et les hommes. Le Christ détruit le mur de l’inimitié entre les nations et annonce la paix nous confiant ainsi le ministère de la Réconciliation.

C’est à cela et à rien d’autre que nous a appelé le saint Père le Pape Benoît XVI à chaque instant de sa visite au Liban en septembre dernier : « Non à la vengeance ! Oui au pardon ! Car le pardon donné et accepté, jette les fondements qui soutiennent la réconciliation et la paix. »

Et nous avons tant besoin de cette réconciliation, de cette paix, dans notre monde arabe, et d’abord en Syrie dont elle est l’unique planche de salut.

Chers amis,

Nous vous souhaitons à tous et à toutes de belles et saintes fêtes de la Nativité de Notre Seigneur et vous bénissons, vous nos amis qui de partout soutenez nos projets et en particulier notre présence auprès des déplacés et des sinistrés en Syrie.

Soyez des artisans de paix et rejoignez-nous dans notre prière constante pour la réconciliation, l’amour et la paix entre les hommes de bonne volonté.

Christ est né! Glorifiez-le !

Joyeux Noël ! Bonne et sainte Année 2013

+ Gregorios IIII

Patriarche d’Antioche et de tout l’Orient
d’Alexandrie et de Jérusalem