Voyages du désespoir vers l’Europe : plus de 1800 victimes en 2011

Veillée de prière à Rome le 16 juin

| 1352 clics

ROME, Mercredi 15 juin 2011 (ZENIT.org) -Depuis 1990, au moins 17.597 personnes sont mortes au cours du voyage en direction des frontières de l'Europe, dénonce l’agence vaticane Fides. Une veillée de prière est organisée en leur mémoire à Rome, sous l’égide du Conseil pontifical pour les Migrants et de la communauté de Sant’Egidio, le 16 juin.

Le changement de scénario géopolitique qui intéresse les pays d'Afrique du Nord et en particulier le conflit en Libye ont poussé nombre de personnes à entreprendre la dangereuse traversée en direction de l'Europe. Dans ce contexte, au cours des cinq premiers mois de 2011, ont été enregistrés 1820 morts dans l'ensemble du bassin méditerranéen dont 1633 étaient en voyage vers l'Italie.

Le bilan est probablement plus tragique encore si l'on pense aux personnes qui se trouvaient à bord d'embarcations desquelles on n'a plus eu de nouvelles et qui ne sont jamais parvenues à atteindre les côtes italiennes.

Les routes principales que suivent les flux d'immigrants par mer depuis le début de 2011 sont au nombre de deux : elles proviennent l'une de Tunisie et l'autre de Libye. La route tunisienne a vu 187 personnes mourir noyées alors que la route libyenne a enregistré, au cours de la période de référence, la mort en mer de 1633 immigrants sub-sahariens (selon les données de Fortress Europe).

La condition de ceux qui proviennent de la Libye en guerre est d'extrême vulnérabilité : menacés par l'ensemble des parties au conflit, ils sont contraints d'entreprendre la traversée sur des embarcations délabrées et surchargées afin d'atteindre un refuge sûr en Europe.

Face à ces données, il n'est pas possible de garder le silence. Il s'agit en effet d'hommes, de femmes et d'enfants fuyant des situations de conflit, de graves violations des droits de l'homme et des persécutions. A la recherche d'un refuge, ils ont en revanche trouvé la mort.

A l'occasion de la Journée mondiale du Réfugié 2011, qui sera célébrée le 20 juin, la Communauté de San Egidio, l'Association Centre Astalli, la Fédération des Eglises évangéliques en Italie, la Fondation Migrantes de la Conférence épiscopale italienne, la Caritas Italie et les ACLI organisent cette année encore une veillée de prière en mémoire des victimes des voyages en direction de l'Europe, veillée à laquelle participent communautés et associations d'immigrés, réfugiés et organisations de bénévoles, représentants oecuméniques et parents des victimes.

La veillée, qui a pour thème « Mourir d'Espérance » et sera présidée par Mgr Antonio Maria Vegliò, Président du Conseil pontifical pour la Pastorale des Migrants et des Personnes en déplacement, aura lieu en la Basilique de Sainte Marie en Transtevere à Rome le 16 juin à 18h00.