"You ! Magazine": un fruit des JMJ 1997 pour évangéliser les jeunes

Entretien avec M. Michel-Thierry Dupont, rédacteur en chef de "You !"

| 1362 clics

ROME, jeudi 14 mars 2002 (ZENIT.org) – Nous publions ci-dessous un entretien avec M. Michel-Thierry Dupont , rédacteur en chef de la revue You Magazine en France. Il nous explique comment est née la revue You !, à qui elle s´adresse, dans quel esprit elle est réalisée.



Zenit: Quand et pourquoi You est-il né?
Michel-Thierry Dupont: Il y a eu plusieurs naissances de You ! La première eut lieu il y a 12 ans en Californie. Paul Lauer, un guitariste rock fraîchement converti, a eu l’intuition qu’il devait évangéliser en utilisant la culture populaire qu’il connaissait : la musique, le cinéma, les variétés.
Puis il y eut un You ! en allemand fait en Autriche par toute une famille extraordinaire de légionnaires de Marie, et des amis étudiants. Les deux responsables de You ! (USA et Autriche) étaient présents un soir à Paris à une réunion que nous avions organisée pour tenter de trouver une communauté qui prendrait ce projet en France. Pour nous c’était simple : des jeunes vivaient un ou deux ans une vie communautaire et sacramentelle, et produisaient un You ! pour d’autres jeunes à partir de la Californie. Il fallait demander aux communautés nouvelles habituées à prendre des jeunes en année sabbatique de se charger de cette mission.

Aucune communauté ne semblait intéressée. À la pause, Paul Lauer me dit que c’est à moi de me charger de cela. J’étais seulement là comme traducteur, j’avais à l’époque une mission de conseil en Allemagne qui m’intéressait… et j’avais fait suffisamment d’études de gestion pour savoir que c’était exactement le « business » dans lequel il ne fallait pas rentrer, surtout quand il faut nourrir une famille nombreuse. Une suite de signes très surprenants (je suis un peu dur d’oreille), notamment les bénévoles sortis des JMJ, m’ont fait accepter de mettre ma dîme et de donner une année pour lancer ce journal. J’espérais alors qu’une communauté reprendrait –ce qui n’arriva pas-, qu’il suffisait de traduire des articles You ! de l´étranger –en fait nous rédigeons tout en France-… Bref, on ne démarre pas une aventure : on commence petit, et on est entraîné à faire toujours plus que ce que l’on voudrait… et dans une pauvreté qu’on aurait aimé éviter!

Z: Vous vous intéressez à différentes catégories de jeunes : lointains, tièdes, progressants, avancés. Cette diversification relève-t-elle de l´expérience ou d´un a priori ?
M-T D: Les deux. L’a priori c’est qu’il faut toucher toute personne. L’expérience, c’est aussi la vôtre : regardez quelqu’un feuilleter une revue : qu’est ce qui arrête son regard ? Qui la lit de bout en bout, et qui vagabonde en en gardant une vague impression ?
Nous essayons d’obtenir que la revue soit un outil de formation pas trop ennuyeux et un accompagnateur pour les progressants et les avancés (ceux qui lisent tout, y compris les petits caractères des pages noir et blanc… les abonnés ou leurs proches).
Nous pensons à celui ou celle pour qui l’Eglise et la religion est un truc « top ringue », facho, un refuge pour ratés etc. Nous espérons que par son camarade abonné, il tombe sur la page de vedettes qu’il connaît, et qui affirment un peu de foi ; peut-être aussi s’arrêtera-t-il sur une blague, un dessin ; peut-être même, s’il prend plus de temps sur le témoignage d’un fou de Dieu d’aujourd’hui, recevra-t-il un petit parfum d’idéal que le monde ne sait pas lui donner.

Z: Comment intéresser les lointains ?
M-T D: Par les blagues, les stars, la lecture et des commentaires de chansons, de films, de la musique chrétienne pro sur le site… Sans être du monde, nous sommes dans le monde. You ! parle donc ce langage-là dans Skiss dit (page people), Skiss chante (variété), Zique, Ciné, BD, Bouquins, Test et quizz pour mieux se connaître et s’orienter.

Z: Comment réchauffer les "tièdes" ?
M-T D: Par des saints. Comment faire boire un âne qui n’a pas soif ? En le mettant à côté d’un âne qui a soif. Super CV, Fous de Dieu… se chargent de cela.

Z: Comment nourrir les "progressants"?
M-T D: Par de la formation diffusée à petite dose à travers les différentes rubriques. Tuyaux (de sainteté), You !Max (apprendre à intercéder pour les autres), conte (catéchèse narrative), Prof (rubrique scientifique orientée vers la louange)…

Z: Comment pousser à la sainteté les "avancés"?
M-T D: Le vraiment avancé n’a plus besoin de You! Je suppose qu’il se nourrit de la Bible et de quelques auteurs choisis (Nous espérons faire partie de cette nuée de témoins qui l’auront aidé à aller jusque là). Sinon, il y a des rubriques plus spirituelles : le coin de Marie, le courrier des enfers (c’est la lettre d’un petit diable à son chef pour expliquer comment il fait tomber le jeune… un évêque m’a impressionné dernièrement en me récitant par cœur un « courrier des enfers » de You !) ; il y a aussi le « Silence je lui parle » qui est une prière… Il y a j’espère à boire et à manger pour des goûts différents et des palais plus ou moins exercés.

Z: Quels thèmes religieux orientent un numéro, une année?
M-T D: La politique et l’enseignement social chrétien, la femme et l’habillement, Marie, l’Eucharistie. Il faudra traiter d’autres sujets qui ont besoin de repères clairs : l´Islam, le devoir d’évangéliser, la vocation d’un pays et la vocation de la France, qu’est-ce que mon corps ? virginité, chasteté… Pas trop de langue de bois en perspective, mais pas non plus de traité sopo.

Z: L´équilibre n´est-il pas difficile à maintenir entre l´originalité un peu provocatrice, la fantaisie et le souci de former?
M-T D: Si. It’s difficult, but it can be done (Le père Ceyrac s.j. citant Gandhi).

Z: Comment êtes-vous "managés"?
M-T D: Tout le monde a un patron et obéit à quelqu’un. Il y a un relecteur théologique, j’ai bien sûr un accompagnateur spirituel, comme quasiment tous ici… L’obéissance c’est tellement plus libérant…

Z: Est-il indiscret de vous demander si les effectifs de votre mouvement et le tirage du journal sont en augmentation?
M-T D: Très. You ! sera toujours un très grand journal parce qu’il suffit de gagner une âme pour faire mieux que tout l’univers créé. (Et puis j’ai entendu parler d’un certain David dont le (deuxième) péché était de vouloir recenser sa population : nous avons toujours de quoi payer l’imprimeur pour le prochain You !… pour le reste : tout le monde est bénévole et cela depuis les JMJ 97). La qualité des effectifs You ! est extraordinaire : C’est émouvant de voir 400 Frs mis discrètement dans la caisse parce que c’est la dîme des 4000 Frs que ce bénévole gagne par mois, ou ce jeune handicapé des membres inférieurs qui se hausse avec une volonté tenace jusqu’au bureau pour saisir des adresses toute la journée… Et la qualité de leur silence lorsque nous nous interrompons toutes les heures pour 5mns d’adoration… Voilà ce qui a du poids.

Z: Avez-vous déjà une dimension internationale?
M-T D: Nous avons une réunion internet deux fois par mois pour essayer d’inventer des solutions pour les difficultés des différents You ! et pour prier les uns pour les autres. Nous avons ainsi appris que You ! a déjà des saints protecteurs au ciel : Le père Jan éditeur du You ! russe a été assassiné en Sibérie il y a peu. En ce qui concerne You !France, il est lu jusqu’à Tuamotu. Nous aimerions organiser un parrainage pour que des donateurs nous permettent des envois gratuits en Afrique où ils sont demandés.

Z: Comment vous situez-vous par rapport à d´autres mouvements de jeunes?
M-T D: Nous pourrions servir de support pour qu’il éditent leur cahier de liaison à l’intérieur du You ! Nous faisons parfois une rubrique intitulée « Bonnes adresses » où nous présentons un mouvement. Cependant l’esprit JMJ qui nous a fondé est un esprit d’unité et nous ne pourrons jamais être le journal d’un seul mouvement. En revanche la plupart de nos bénévoles sont bien souvent engagés dans différents mouvements pour nourrir leur progression.

Z: Comment est-ce qu’on s’abonne ?
M-T D: Ça c’est la question la plus facile que vous m’ayez posée. On adresse 24 euros à l’ordre de : « Association Génération XXI », 60 rue d’Illiers F-45000 Orléans. Il est possible de recevoir un exemplaire gratuit. Pour cela, il suffit d´envoyer son adresse à « youmag@club-internet.fr » ou à YOU! Magazine à l’adresse indiquée plus haut.

Z: Un mot pour terminer ?
M-T D: Vos prières sont les bienvenues. Pour qu’il y ait plus d’ouvriers à la moisson, pour qu’il y ait une moisson, pour que nous soyons fidèles.